A lire aussi

16-09-2019 11:48

Les chargeurs des téléphones dans le viseur

Le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, en…
Rejoignez nous sur :
Culture

Le stade du RUC de Casablanca accueille la 19e édition du Festival L’Boulevard. Au programme, un tremplin pour assurer une longue vie à des talents naissants et une pluie d’artistes aussi talentueux que nécessaires. Détails.

Concerts live, compétition Tremplin, cirque, danse, ateliers, formation, souk associatif, urbain et musical, expositions photo... tel est le quotidien du festival L’Boulevard, le festival le plus underground et le plus proche de la jeunesse marocaine du calendrier culturel. Des artistes du monde entier, du Bénin au Sénégal en passant par la Mauritanie, l’Algérie, l’Égypte, le Liban, la Grèce, les Pays-Bas, le Brésil, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Espagne ou encore l’Indonésie pour ne citer qu’eux.

«En 19 éditions, notre volonté est restée la même: faire éclore des talents et leur mettre le pied à l’étrier. Cette année, 19 groupes, toutes catégories confondues, ont été sélectionnés pour la compétition Tremplin. On n’a même pas fait exprès. Et en 19 éditions, notre rôle est resté le même, passionnant et changeant: comprendre et être à la hauteur de notre public, libre, particulier et exigeant», précise l’équipe du festival dans un communiqué de presse annonçant l’événement.

Cette année, il s’agit de danser sur le Dub Rock balkanique de Dubioza Kolektiv (Bosnie-Herzégovine), de questionner les notions d’identité(s) africaine(s) à travers les chants sérères et gnawa d’Ubuntu Roads (Sénégal/Mauritanie/Mali) et de s’émouvoir avec Love & Revenge devant des extraits de mélos égyptiens mixés à de vieilles chansons légendaires (Liban/France). Il y aura aussi des death metalleuses libanaises, de l’électro américano-indonésien venu d’Espagne, du Metal ethnique expérimental algérien, de la World Music égyptienne, du Punk Rap mandolin franco-grec. Un programme aussi diversifié qu’inspirant. «L’Boulevard, ce sont tous ces artistes qui nous donnent des nouvelles du monde à travers leurs musiques, et tout ce monde qui vient les applaudir et les écouter. C’est la volonté profonde de se mélanger, de ne pas se mettre à l’écart et de n’écarter personne, de rester hors norme tout en étant ouvert et inclusif».

Talents de demain
Comme à l’accoutumée, l’Boulevard mise sur la relève. Le festival qui a révélé les artistes les plus importants de la scène marocaine comme Hoba Hoba Spirit, H-Kayne, Fnaïre ou encore L’Bigg, continue sa quête de talents. «Cette épreuve accueille plusieurs groupes et artistes, préalablement sélectionnés par un jury composé de musiciens reconnus et de professionnels de la musique, qui ont écouté toutes les maquettes reçues par le comité d’organisation du festival, et étudié les candidatures reçues dans les catégories Rap/Hip Hop, Rock/Metal et Fusion/World pour en tirer la sève: créativité, qualité, originalité», précise l’équipe du festival. L’appel à candidature du Tremplin permet chaque année de prendre le pouls de la jeune scène musicale et d’avoir une photographie d’ensemble de ce qui s’y prépare. Pour cette édition, par exemple, le comité a reçu un total de 217 dossiers, dont 191 respectaient les critères de sélection requis pour la compétition, répartis comme suit: 156 candidatures en Rap/Hip Hop, 14 en Rock/Metal et 21 en Fusion. Le choix final du jury s’est porté sur 8 groupes dans la première catégorie, 6 dans la deuxième et 5 dans la troisième. Trois jours durant, les musiciens en herbe retenus donneront le meilleur d’eux-mêmes sur la grande scène du RUC, face à un public qui ne les connaît pas encore et à un jury qui primera deux groupes ou artistes par catégorie, les aidant ainsi à passer d’une pratique amateure à une réelle professionnalisation de leur musique. Cette année, les 19 groupes sélectionnés viennent de 19 villes différentes du Maroc. Une édition qui promet des temps forts en musique et en découvertes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages