A lire aussi

18-07-2018 14:26

Ford Fiesta & EcoSport : L’art de prendre de la hauteur

Grande citadine ou SUV de poche ? Les deux grandes nouveautés de Ford au Maroc ne jouent pas dans…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Culture

Les pièces ''L’amour de Shoshana'' (France), ''The day my father became a bush'' (Allemagne) et ''Instrucciones para abarazar el aire'' (Mexique) ont gratifié de bonnes prestations les spectateurs ayant assisté à leur présentation, vendredi, dans le cadre de la 5ème journée du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca (FITUC).

Portant les couleurs de trois écoles théâtrales de renom, ces pièces ont offert aux festivaliers un spectacle gratifiant, en relatant des histoires illustrant la complexité humaine et reflétant l’interaction entre la scène et le public.

''L’amour de Shoshana'', signée Aziz Mustafic, est le périple d’une jeune fille migrante, de ses rencontres, ses amours ainsi que ses peines racontées par un comédien qui interprète tous les personnages en interaction avec le public. 

Cette performance de 35 minutes, jouée par la troupe ''Théâtre-musique-improvisation'' qui représente la Faculté des arts relevant de l’Université de Strasbourg, est un spectacle où se mêlent théâtre, danse, chant, pantomime, percussions et improvisation à la manière de l’art contemporain.

La pièce ''The day my father becamea bush'', réalisée par Jokke van Leeuwen, raconte l’histoire l’histoire d’un conflit déclenché entre ''les uns'' et les autres. Le père de Toda, un cuisinier de pattes, est convoqué, inopinément, pour défendre le pays, laissant Toda s’occuper de sa grand-mère. Quand son village a été envahi par la guerre, la grand-mère s’est arrangée pour voyager discrètement, par les frontières, vers un pays voisin où vit la maman de Toda.

D'une durée de 65 minutes, ce spectacle a été interprété par la troupe ''Theater werkstatt hannover and Theater fensterzurstadt'' représentant le théâtre de Hanovre.

S’agissant de la pièce ''Instrucciones para abarazar el aire'', mise en scène par Andrea Rivera Aguirre, est un spectacle de 60 minutes portée par la troupe éponyme qui représente l’Université de Guanajuato.

Cette pièce relate l’histoire de deux cuisiniers qui préparent un conte. A cause de leur bruit, deux de leurs voisins ennuyeux découvrent leur histoire. La même histoire est racontée par deux personnes âgées tolérantes. 

Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, la 30e édition du FITUC connait la participation de 13 pays, dont la Corée du sud, l'Italie, la Russie, le Mexique, l'Allemagne, la France, l’Égypte, la Tunisie, l’Algérie et le Bangladesh outre le Maroc.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages