A lire aussi

15-08-2018 11:30

France : Coup d'envoi de la consultation médicale à distance le 15 septembre

La consultation médicale à distance, ou ce qui est plus communément appelée «téléconsultation»,…
Rejoignez nous sur :
Culture

Spécialisée dans l’étude du Maroc sous différents aspects, la revue marocaine Hespéris-Tamuda devient académique après avoir été reconnue «Indexation internationale» auprès de «Clarivate Analytics».

La nouvelle a été annoncée le 6 juin par le Comité scientifique de Hespéris-Tamuda dont le coordinateur scientifique est Khalid Ben-Srhir. «Nous sommes heureux de porter à la connaissance de la communauté scientifique nationale est internationale, au nom de l'équipe éditoriale de Hespéris-Tamuda, et du Doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Rabat, Jamal Eddine El Hani, que la revue Hespéris-Tamuda est désormais une publication académique multidisciplinaire indexée au niveau international».

Autrefois consultable auprès des bibliothèques, la revue spécialisée dans l’étude du Maroc à partir de différents angles : historique, culturel, économique, religieux… et s’intéressant généralement aux sciences sociales, a été rendue publique en avril 2017.

Au grand bonheur des férus d’Histoire, notamment les spécialistes et les chercheurs, la fameuse revue est consultable sur le portail qui lui est dédiée (www.Hesperis-Tamuda.com) avec la possibilité de télécharger gratuitement les fascicules. «La mise en ligne, qui est une condition préalable pour obtenir le label de l'indexation, vous permet d'être lu partout dans le monde», nous affirme Khalid Ben-Srhir, coordinateur scientifique de la revue.

Un label qui se mérite !

La revue Hespéris-Tamuda est la première dans le monde arabe à jouir d’un label qui lui confère la qualité académique en sciences humaines.  «L'avantage c'est d'avoir une reconnaissance académique au niveau mondial parmi les grandes revues en sciences humaines», nous précise Ben-Srhir.

Cela dit, la mission du Comité scientifique de la revue n’est pas des plus faciles puisque confronté au défi de la maintenir à ce niveau le plus longtemps possible. «Il suffit de ne pas faire paraître la revue une seule année pour qu’on vous enlève le label de la revue indexée», explique notre interlocuteur.

Une revue semblable à Hespéris-Tamuda existe aussi en Espagne sous le nom «Al-Qantara». Sauf que cette dernière, et bien qu’existante en ligne, n’a jusqu’à présent pas sorti de numéros en 2018.

Fondée en 1921 dans un Maroc sous protectorat français, la revue Hespéris fusionna avec la revue Tamuda qui paraissait après l’Indépendance du pays, pour devenir Hespéris-Tamuda.

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages