A lire aussi

19-08-2018 15:04

Jeunes, développez vos softs skills

Ces compétences non techniques sont de plus en plus demandées par les recruteurs. Selon une étude…
Rejoignez nous sur :
Culture

L'artiste marocain Mohamed Mekouar expose ses nouvelles œuvres d'art plastique durant 20 jours, du 06 au 26 juin 2018, à l'Institut français de Rabat.

« Au travers de ses œuvres, l'artiste marocain revisite les métamorphoses de soi, se livre à une analyse de la relation des personnages avec leur structure cinétique, contemple leur lutte existentielle dans un espace ouvert caractérisé de mots entrecoupés ou vagues, apposés les uns aux autres, des formations toutes dimensions confondues, cohérentes et ouvrant des perspectives à long terme, nous imposant des défis importants en matière de cohésion sociale", lit-on dans la note de présentation de l'exposition.

Dans tous les cas de figure, ces formes apparaissent intemporelles et permettent de percevoir l'autorité et la capacité de l'Homme pratiquées par l'artiste par le biais de son travail dans son atelier, son recours à l'effacement, son retour au diagnostic indirect et son usage des signes visuels et de la lumière, mettant en relief l'évasion de l'Homme, son retour à travers certains traits, les suggestions de l’œil, les estimations variées de ses dernières œuvres, à travers des espaces spontanés, mettant en exergue sa quête intérieure et les répercussions du sens artistique qui donne des couleurs au silence, oppose le mutisme aux paroles, le mutisme de celui qui refuse de porter de faux témoignages, poursuit la note de présentation.

Au travers de ses œuvres, Mohammed Mekouar, peintre et sculpteur autodidacte nous convie à un voyage initiatique. La quête intérieure de l'artiste est orientée vers une recherche de la paix, sans orientation politique, sociale ou culturelle. A travers ses œuvres, il exprime l’essentiel de sa mission humaniste. Il nous laisse penser que l’Homme ne cesse d’œuvrer pour bâtir un monde meilleur, empreint de sérénité, d’harmonie et de vérité, s’il est conduit par une paix intérieure.  Il invite le spectateur à pénétrer l’univers, où prennent place ses émotions et le laisse cheminer à travers une poétique de l’espace. Doutes, peurs et contradictions jalonnent nos existences, sentiments qu’il traduit sous la forme d’un ''expressionnisme abstrait''.  À travers ces longues figures, Mekouar questionne le monde à sa manière, explique un communiqué de l'Institut français.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages