A lire aussi

18-06-2018 12:11

L’UE veut consolider son engagement en Asie-Pacifique

L'Union européenne (UE) a souligné lundi son ambition de consolider son engagement dans la région…
Rejoignez nous sur :
Culture

Lors de la célèbre montée des marches du festival de Cannes, 82 actrices et réalisatrice dont la président du jury Cate Balnchett ont réclamé l’égalité des salaires avec les hommes. Depuis la création du festival seulement 82 femmes ont été retenues en compétition pour la Palme d'or contre 1.688 hommes.

C’est une première dans le festival de Cannes. En effet, durant, la montée des marches, quatre-vingt-deux stars et femmes du monde du cinéma, dont la présidente du jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda ont demandé «l'égalité salariale» dans le cinéma. Cette montée des marches 100% féminine intervient après l'éclatement du scandale du producteur Weinstein qui fait l’objet d’accusation de harcèlement sexuel et de viols par plus d'une centaine de femmes dont des actrices connues et des débutantes. «Nous mettons au défi nos gouvernements et nos pouvoirs publics pour appliquer les lois sur l'égalité salariale» , notent la réalisatrice française Agnès Varda et l’actrice australiennes Cate Blanchett. Et d’ajouter «nous mettons au défi nos institutions pour organiser activement la parité et la transparence dans les instances de décision. (...) Nous demandons l'équité et la réelle diversité dans nos environnements professionnels». Cela dit, le nombre symbolique (82) représente les femmes retenues en compétition pour la Palme d'or par le Festival depuis sa première édition en 1946. En revanche 1.688 hommes ont été retenus pour cette même compétition. Un écart incroyable qui en dit long sur l’équation homme –femme au sein du fameux festival qui est cette année à sa 71e édition. Ce n’est pas tout puisque seulement deux femmes réalisatrices ont reçu la Palme d’or depuis la création du festival contre 71 réalisateurs . Les deux femmes: réalisatrices sont Jane Campion, qui a reçu ce titre en 1993, pour «La leçon de piano» ex aequo avec le Chinois Chen Kaige, et Agnès Varda, pour une Palme d'honneur en 2015. Un constat qui fait dire à Blanchett que « les femmes ne sont pas minoritaires dans le monde et pourtant notre industrie dit le contraire». Parmi les 82 actrices ayant manifesté pour l’égalité des salaires figurent Salma Hayek, Marion Cotillard, Claudia Cardinale et les quatre autres membres féminins du jury, l'actrice française Léa Seydoux, l'actrice américaine Kristen Stewart, la réalisatrice américaine Ava DuVernay et la chanteuse burundaise Khadja Nin. Sur ce point, il faut dire qu’en optant pour un jury majoritairement féminin. Le festival de Cannes a lancé un grand message pour ceux qui soutiennent l’égalité entre les hommes et les femmes et ceux qui sont contre.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages