A lire aussi

24-04-2018 19:37

SM le Roi visite la DGST et inaugure son Institut de formation spécialisée

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a bien voulu honorer la Direction Générale de la…
Rejoignez nous sur :
Culture

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde, évènement culturel phare de musique et de partage qui se tient à Essaouira, mettra à l’honneur pour sa 21e édition, du 21 au 23 juin à Essaouira, les jeunes maâlems. Le but n’est autre que celui d’assurer la relève de l’art gnaoui et faire durer la transe...

La 21e édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde se veut une édition spéciale par son ambition à assurer la relève gnaouie afin de sauvegarder ce patrimoine immatériel. C’est alors que «La relève Tagnaouite» a été pensée en vue d'interpeller une jeunesse gnaouie créative. Après le tremplin Ouled Mogador Music Action (OMMA) qui a puisé le talent à la source d’Essaouira, La relève Tagnaouite permet à cette nouvelle génération de fouler la grande scène Moulay El Hassan du festival avec une vision, un projet, une ébauche de carrière.

Pour ce faire, le festival compte cette année sur Hossam Guinéa, fils du grand maâlem Mahmoud Guinéa. Hossam tentera de prouver, guembri de son père entre les mains, qu’il est digne de cet héritage. Le jeune musicien jouera aux côtés de la nouvelle coqueluche anglaise du jazz, le saxophoniste, Shabaka Hutchings, le guitariste et bassiste français d’origine vietnamienne, le grand Nguyen Le, le pianiste flûtiste attiré par les musiques maghrébines, David Aubaile et le très prometteur Omar Barkaoui, un des batteurs marocains les plus doués de sa génération. Ce melting pot musical a été pensé par le Festival Gnaoua afin d’encourager le jeune Hossam dans sa démarche artistique.

Le festival produira aussi un album composé de morceaux du répertoire des gnaoua d’Essaouira, dirigé par le directeur artistique du festival : le batteur et maître de la fusion Karim Ziad. Un album qui inclut deux titres fusions interprétées lors de cette 21e édition. À ses côtés, Maâlem Abdeslam Alikane, directeur artistique et coach de la relève, propose quotidiennement des concerts au niveau des trois écoles suivantes : l’école de Casablanca qui rassemble Ismael Rahil, Brahim Hamam et Khalid Sansi, l’école de Marrakech qui regroupe Moulay El Tayeb Adhbi, Tariq Ait Hmitti et Hicham Merchane et l’école d’Essaouira composée de Said Boulhimas, Abdelmalek El Kadiri et Mohammed Boumazzough. 

Trois écoles, trois futurs maâlems sur scène, c’est ce que propose le rendez-vous «La relève Tagnaouite» afin de donner à ces talents prometteurs l'opportunité de confirmer leur statut de maâlems... dans les années à venir.

CAM SIAM

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages