A lire aussi

16-08-2018 17:01

Nador : une baleine de Cuvier a fait son apparition sur la plage

Un invité surprise a fait son apparition à Nador. Des estivants ont aperçu une baleine sur la…
Rejoignez nous sur :
Culture

Jazzablanca revient pour sa 13e édition du 14 au 22 avril et lance un appel à candidature destiné aux artistes marocains ou résidents au Maroc. 

Le Festival de jazz, le plus éclectique et ouvert d’Afrique, revient pour une treizième édition qui promet de belles surprises. Après une édition 2016 des plus réussies avec des artistes triés sur le volet comme LP, Aaron, Christian Scott ou encore Murray Head pour ne citer qu’eux, Jazzablanca revient du 14 au 22 avril pour 9 jours de partage et de belles découvertes. Aucune tête d’affiche n’a été annoncée pour le moment, le festival attend janvier pour confirmer sa programmation. En attendant, un appel à candidature est lancé aux artistes marocains et ceux résidents au Maroc, pour la troisième année consécutive.

En effet, le festival met en avant les talents marocains et leur permet de la visibilité pendant toute la durée du festival tantôt sur la scène du Village que sur la scène du Jazz Club en before & after. La scène des Nations Unis, en plein air, permet également de faire de belles découvertes nationales et permet aux groupes de jouer devant un large public. «À travers cette action, le festival s’inscrit dans une démarche de promotion, de diffusion et de mise en valeur des artistes émergents de la scène marocaine. Les groupes lauréats auront l'opportunité de se produire dans des conditions professionnelles sur l'une des scènes du festival, à l'hippodrome Casa-Anfa et/ou sur la scène BMCI à la Place des Nations-Unies». Toutes les formes de musique actuelles sont concernées, il s’agit néanmoins d’avoir trois compositions originales au minimum et d’être capable de tenir sur scène pendant 1 heure. «Jazzablanca a acquis aujourd’hui une légitimité qui lui ouvre de nouveaux horizons. Le festival entend s’impliquer davantage dans la consolidation d’une industrie musicale locale qui participe au rayonnement de la ville.

À ce titre, Jazzablanca souhaite soutenir l’émergence de savoir-faire marocains dans les métiers du spectacle vivant et désire investir toujours plus la métropole, mettre en valeur ses quartiers et renforcer sa proximité avec les Casablancais», précise l’équipe du festival.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages