A lire aussi

21-11-2017 10:42

Financement des startups : Capital risque et crowdfunding à la rescousse

Face à la frilosité des banques qui exigent de la visibilité et des garantie, ces deux outils de…
Rejoignez nous sur :
Culture

C’est une grande première dans le monde des ventes aux enchères au Maroc. La Marocaine Des arts organise un week-end de 4 ventes aux enchères, avec 4 thématiques différentes, qui se tiendra au Studio des arts vivants. Le samedi 25 novembre, dès 17h30 auront lieu la vente de bijoux historiques Mauboussin et la vente de succession de Luigi Ghislanzoni. S’ensuivront le 26 novembre, à partir de 17h30, les ventes d’œuvres et d’objets d’art moderne et contemporain et de livres anciens.

La Marocaine des arts a décidé une énième fois de frapper fort en organisant quatre ventes aux enchères à la fois qui se tiendront durant deux jours et selon quatre thématiques différentes au Studio des arts vivants. La Marocaine des arts compte bien ravir le plus grand nombre, des assidus collectionneurs aux adeptes d’art et de bijoux en passant par les bibliophiles. Il est à noter que le commissaire priseur de ces ventes ne sera autre que le célèbre Arnaud Cornette De Saint Cyr, partenaire privilégié de La Marocaine des arts. Dès le samedi 25 novembre, la vente aux enchères propose «Mauboussin : l’Art joaillier à travers l’histoire», dédiée à la collection du Patrimoine Mauboussin Maroc. Dans le cadre de son 190e anniversaire, la marque a décidé de s’allier à cette vente aux enchères d’exception.

Comme l’annonce Hind Eddai, directrice générale adjointe de Mauboussin Maroc, «cette collection patrimoine sera un voyage à travers l’histoire de cette maison de haute joaillerie, une ode à l’émotion et à l’amour à la française». Pour la première fois, des particuliers auront l’opportunité d’acquérir une vingtaine de pièces uniques symbolisant l’essence même de Mauboussin. Cette vente vous réservera bien des surprises, notamment avec des bijoux qui n’ont jamais été destinés à la vente. S’ensuivra ensuite le samedi 25 novembre la vente de succession de Luigi Ghislanzoni. Grand collectionneur et esthéticien hors pair, il a cumulé au fil des années une collection inestimable de tableaux orientalistes et d’objets d’arts.

C’est dans le cadre de la vente aux enchères de La Marocaine des arts que les amoureux d’art pourront découvrir et acquérir des tableaux d’Henri Pontoy, d’Edy Legrand ou encore de grands maîtres orientalistes mais ce n’est pas tout : des sculptures d’antiquité et des objets d’une rare valeur seront également mis en vente à des prix de départ compétitifs. Le lendemain zoom sur l’art moderne et contemporain avec plus de 30 tableaux ayant appartenu entre autres à Jilali Gharbaoui, Farid Belkahia, Chaïbia Talal, Mohamed Melehi, Ahmed Cherkaoui, Hassan El Glaoui, Noureddine Daifallah ou encore Mohamed Hamidi. Enfin, pour finir, les bibliophiles ne seront aucunement laissés pour compte. La Marocaine des arts, en collaboration avec Youness Mansouri, libraire spécialisé en livres anciens leur réserve une magnifique série d’ouvrages anciens. Ils représentent en globalité un rappel historique précieux sur l’histoire du Maroc à travers les écrits du 17e siècle jusqu’aux livres d’art des années 2000.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages