A lire aussi

20-11-2017 15:05

L’Espagne lancera son satellite

L’Espagne s’apprête à envoyer dans les dix prochains jours son satellite « made in Spain ». Il aura…
Rejoignez nous sur :
Culture

La nouvelle émission musicale de 2M produite par Public Prod donne rendez-vous à plus de 5 millions de Marocains tous les mardis, histoire de découvrir des duos inédits qui reprennent, de façon originale, des chansons du patrimoine musical marocain. Une envie de redonner un nouveau souffle aux classiques selon son producteur, Ohtman Benabdeljalil. Coulisses.

Sous le regard bienveillant et les précieux conseils de deux jeunes compositeurs que sont Hamid Daoussi et Rachid Mohamed Ali, des artistes marocains connus  revisitent le patrimoine marocain autrement. Réarrangés, les morceaux classiques reviennent version bossa, salsa ou reggae, histoire de redonner une deuxième vie à des chansons souvent oubliées. «La première volonté de ce programme est de re-conjuguer et démultiplier les possibilités du patrimoine musical marocain afin qu’il fasse partie du quotidien de la jeunesse d’aujourd’hui. Même au-delà de la jeunesse, faire partie du quotidien des Marocains. Les Marocains aiment le produit marocain mais à condition qu’il soit bien fait ! Donner et redonner envie aux Marocains d’intégrer ces morceaux dans leur playlist», confie Ohtman Benabdeljalil, producteur de l’émission parrainée par Coca Cola. Émission aux standards internationaux qui n’a rien à envier aux programmes étrangers, Coke Studio suit un duo d’artistes inédit qui découvre, travaille et enregistre une chanson qui était un tube autrefois ou qui a marqué une période donnée.

Des chansons choisies lors d’un processus de sélection minutieux par un comité de pilotage qui a pour principale vocation d’écouter les titres. «D’abord, on prend des morceaux qui font partie du patrimoine marocain ces cinq dernières décennies. Par la suite, il y a pas mal de critères : régionalisme par exemple. On essaie d’avoir les différents styles au Maroc du nord au sud», continue le producteur qui avoue que cette étape n’a pas été des plus faciles puisqu’il a fallu gérer la disponibilité des morceaux, s’assurer des droits d’auteur. «Nous avons été obligés de laisser tomber des morceaux auxquels nous étions attachés à cause de divers problèmes dont des désaccords d’héritage». Une fois les morceaux sélectionnés, le comité d’écoute valide le choix et les arrangements pour passer à l’étape cruciale des studios. Un travail de longue haleine qui a nécessité 1 an de travail. «Le show est le fruit d’une collaboration entre un artiste de l’ancienne génération et un artiste de la nouvelle scène musicale», explique Salma Chafii, productrice exécutive de l’émission. «Les artistes marocains venus de divers horizons et spécialisés en tout genre ont accepté de vivre et de partager une expérience musicale nouvelle consistant à fusionner différents rythmes et de nouveaux instruments avec lesquels ils n’ont pas forcément l’habitude de travailler». Un travail pas toujours évident pour les artistes qui n’hésitent pas à se mettre en danger. Malgré un choix de duo étudié, l’alchimie n’opère pas toujours. «Il se peut qu’en enregistrant la maquette, on s’aperçoive que cela ne marche pas», souligne Othman Benabdeljalil qui explique qu’il y a eu tout un travail de coaching pour gérer des moments de doutes, de blues, dû au fait que des artistes ne se sentaient pas dans le bon rôle. «Il a fallu gérer tout cela. On leur a demandé de jouer un rôle quelque part».

Un rôle que des artistes comme Douzi, Latifa Raafat, Tahour, Khaoula Moujahid, Nabyla Maan et bien d’autres ont accepté de camper haut la main. Des duos réussis, des chansons sublimées mais parfois la magie n’est pas au rendez-vous. Malgré tout, l’initiative est à saluer car la prise de risque est là et la nouveauté rafraîchissante. «Il faut que ce soit la première d’une longue édition !», conclut le producteur de l’émission. Est-ce la confirmation d’une deuxième saison à venir ? Affaire à suivre.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages