A lire aussi

19-10-2017 19:21

El Omari tire sur l’Agence du Nord

Ilyas El Omari, président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, charge le DG de l’Agence du Nord…
Rejoignez nous sur :
Culture

 

La galerie Banque Populaire de Rabat accueille la première exposition de la jeune Yamsine Hadni jusqu’au 23 septembre. « Back to the roots » est un retour aux sources de la jeune plasticienne marocaine qui vit à New York.

À mi-chemin entre le figuratif et l’abstrait presque naif, Yasmine Hadni propose une exposition pleine de poésie et de couleurs pour exprimer un retour aux sources, à la base. C’est à la Galerie Banque Populaire qui a pour volonté de contribuer à la promotion des arts au sein de la région de Rabat-Salé-Kénitra, que la jeune plasticienne marocaine a choisi de présenter sa première exposition depuis ce 8 juin jusqu’au 23 septembre.

« Cette ambition concerne toutes formes d’expressions artistiques à même d’enrichir et d’animer la scène culturelle de notre belle région : La photo comme cela avait été le cas avec la précédente exposition, mais aussi la peinture, la sculpture, l’architecture, la poterie… et bien plus encore. Autant de thématiques qui permettront à nos artistes régionaux, qu’ils soient confirmés ou en devenir, d’exposer leurs œuvres, et ainsi partager leurs talents » précise Jalil Sebti, Président du Directoire de la Banque Populaire Rabat — Kenitra qui présente le travail passionnée de Yasmine Hadni.

Passionnée par l’art depuis toujours, cette native de Rabat investissait beaucoup de temps dans le dessin alors que les autres élèves y voyait un passe temps ou un rituel de passage. A l’âge de 12 ans, elle suit des cours particuliers de peinture dans l’atelier de l’artiste peintre Saïd Qodaïd.qu’elle fréquentera pendant 6 ans avec enthousiasme, avec une grande soif d’apprendre et d’évoluer à chaque cours un peu plus. C’est pour elle une vraie révélation. Elle y découvrira et y développera sa passion pour l’Art. Et c’est ainsi que, sans aucune hésitation, le baccalauréat en poche en 2011, elle décrochera les classes préparatoires « Les Ateliers de Sèvres » à Paris et finira, en 2015, avec un Diplôme national d’art plastique à La Villa Arson à Nice.

À part le dessin et la peinture, sa base première, Yasmine Hadni y découvre d’autres moyens d’expression comme la vidéo, le son et la gravure. Sa soif d’apprendre ne s’arrêtera pas là puisqu’elle est recrutée en tant que stagiaire dans le département Recherche chez Paul Kasmin Gallery de New York et se spécialise dans un Master dispensé par l’une des plus prestigieuses écoles d’art au monde : The School of the art institute of Chicago. Ambitieuse et talentueuse, cette nouvelle expérience lui permet de s’ouvrir encore plus au monde tout en brillant dans son domaine de prédilection. Ce sera à Rabat, sa ville natale où elle décidera de présenter sa première exposition officielle : « Back on the roots ». A découvrir à la Galerie banque Populaire de Rabat jusqu’au 23 septembre.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages