A lire aussi

17-10-2017 19:30

Qui est Daphne Caruana Galizia ?

Daphne Caruana Galizia, une célèbre journaliste d’investigation maltaise, a été tuée lundi par…
Rejoignez nous sur :
Culture

Un des genres musicaux les plus populaires au Maroc et qui reflète le patrimoine marocain dans toute sa diversité , est célébré à Marseille lors du célèbre Babel Med Music.

En effet, Brahim El Mazned manager culturel, directeur artistique du festival Timitar d'Agadir et directeur de Visa For Music et surtout directeur fondateur du MoMex (Bureau Export de la musique marocaine) vient de confirmer son statut d’exportateur de la musique marocaine en dévoilant un projet ambitieux : l’Antalogie de la Aita, qui vient de se voir décerner le Prix Académie Charles Cros.

« Le genre musical dit de la Aïta est pratiqué dans les régions de Abda, Chaouia et Doukkala, c'est-à-dire dans l'axe Casablanca-Safi au Maroc, c'est à dire au confin où les tribus arabes et bédouines cultivent cet amour pour l'improvisation poétique. Aujourd'hui encore, beaucoup de groupes s'inspirent de leurs compositions qui restent d'actualité.

L'art de Aïta s'inspire de la vie sociale de l'homme marocain et repose souvent sur le thème de l'Amour, le plaisir le beauté et la nature ».

Un art que Brahim El Mazned a voulu honnorer et célébrer en rassemblant plusieurs musiciens de générations différentes qui ont repris les plus grands standards du patrimoine. Un projet dévoilé lors du 13 eme Forum de la World Music et du Jazz qui se passe à Marseille ce weekend.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages