Après les dérapages ayant suivi la qualification de l’Algérie en demi-finale, les autorités françaises adopteront des mesures de sécurité exceptionnelles pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations entre l’Algérie et le Sénégal, prévue vendredi au stade international du Caire.

Alors que des groupes d’extrême droite ont appelé à la fermeture de l’avenue des Champs-Elysées aux supporters après le match, la police française a décidé de la laisser ouverte, mais en mobilisant 2.500 policiers supplémentaires pour éviter les troubles.


Les récentes célébrations de la victoire de l’Algérie en demi-finale de la CAN ont été marquées par des incidents survenus dans plusieurs villes de France. 282 personnes ont été interpellées pour débordements et violences.

"Un dispositif de protection des façades de bâtiments et de commerces et d’encadrement sera mis en place sur toute la longueur de l’axe Concorde, Tuileries et Porte Maillot", a indiqué le préfet de police, Didier Lallement, précisant que des effectifs supplémentaires seront affectés dans d’autres quartiers de Paris, dont, notamment, Saint-Denis et Barbès.

En province, la police française prend également ses précautions. À Lyon, l’usage de pétards et la consommation d'alcool dans les rues sont interdits, ainsi que les silos à verre et poubelles, dans certains quartiers, qui pourraient être utilisés par les casseurs lors des débordements.

Dans le département de l'Ain, limitrophe de Lyon, la préfecture a interdit à tout individu de "se cacher le visage ou d'avoir des équipements destinés à mettre en échec les moyens utilisés par les forces de l'ordre". Plusieurs centaines de policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés dans la région des Alpes-Maritimes, notamment à Nice, Cannes ou Antibes.

Dans la Vienne (Poitiers), il sera interdit d'utiliser des feux d'artifice jusqu'à samedi, alors que dans le département du Gard (Montpellier), les autorités ont interdit la vente du carburant dans des contenants dans plusieurs villes. À Tours, la circulation et le stationnement seront interdits dans le centre-ville, alors qu'à Marseille, 350 membres des forces de l’ordre seront déployés pour contrer d'éventuels dépassements. Dans le Nord-Est, à Strasbourg, la préfecture a dû annuler un concert de musique prévu vendredi soir "en raison d’autres manifestations sur l’espace public lié notamment au résultat de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations".

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages