Le joueur de la sélection nationale Romain Saïss est revenu, dans un entretien avec France Football, sur la déception qui entoure la sortie prématurée des Lions de l’Atlas de la CAN. Le milieu des Wolves avoue avoir eu du mal « à trouver le sommeil ».

Plus encore, il s'est dit « choqué par le silence de mort dans le vestiaire et dans le bus », après le match.

Le défenseur de la sélection marocaine n’arrête pas d’y penser. L’élimination précoce du Maroc en CAN 2019 a laissé les supporters dans une immense tristesse. Dans la tête des joueurs, c’est un sentiment de déception, comme l’explique le joueur de Wolverhampton, qui n’a plus réussi à trouver le sommeil.

« Je ne vous cache pas que les jours qui ont suivi ont été un peu durs. Difficile de trouver le sommeil. Les nuits étaient courtes. Avec beaucoup de déception, forcément. J’espère que les deux semaines de vacances avant la reprise vont me permettre de passer facilement à autre chose et vont faire du bien à la tête. Quand tu es en famille, tu arrives à relativiser, malgré le fait que ce soit un échec. Car c’est un échec, il faut le dire », a-t-il déclaré.

Le joueur se dit « honteux » d’avoir perdu face à l’équipe du Bénin, considéré comme l’un des outsiders de la CAN 2019. Ce dernier voyait sa sélection plus loin dans la compétition et comprend par ailleurs les réactions des supporters.

Concernant Renard, Saïss aimerait le voir poursuivre : « N'importe quel joueur de l'équipe vous dira qu'il faut qu'il reste et qu'il continue. Il y a une nouvelle génération qui arrive, avec beaucoup de talents. C'est un nouveau cycle qui démarre. (...) Je pense qu'il peut poursuivre sur cette lancée. Après, il faut surtout savoir ce dont lui a envie... ».

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages