Dans quelques heures, deux mastodontes du football africain s’affronteront sur la pelouse du stade de Suez.

Il s’agit des Fennecs algériens et des Eléphants ivoiriens. Avec ses 4 matchs, ses 4 victoires, ses 9 buts marqués, et ses 0 but encaissé, l’Algérie est en train de réaliser une des meilleures Coupe d’Afrique de son histoire, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. 

Avec un tel parcours, la Côte d’Ivoire doit se méfier, étant donné que les Éléphants se contentent de scores minimalistes depuis le début de la compétition, à l’exception du match contre la Namibie, où ils se sont largement illustrés (4-1). Aux huitièmes de finale, les hommes d'Ibrahim Kamara ont peiné à arracher la victoire aux Maliens (1-0), contrairement aux Fennecs qui ont écrasé la Guinée (3-0).

Cependant, un match à élimination direct peut-être virevoltant, les Lions de l’Atlas en ont fait l’expérience et les frais vendredi dernier. Le coach algérien, Djamel Belmadi, a d’ailleurs fait l’aveu en conférence de presse qu’il aurait préféré ‘’éviter’’ la confrontation avec la Côte d’Ivoire à ce stade de la compétition.

Mais l’on ne choisit pas ses adversaires dans une Coupe d’Afrique, et un prétendant au titre doit être prêt à payer le prix de ses ambitions.

Pour cette rencontre qui se joue à partir de 17h00 marocaine, les Éléphants partent avec le léger avantage d’avoir fait leur marque au stade de Suez lors du match précédent, alors que les Fennecs viennent à peine de s’installer dans la cité portuaire.

D'ailleurs, l'arbitre de ce match n'est nul autre que l'éthiopien Bamlak Tessema Weyesa, arbitre de la finale retour de la Coupe de la CAF, opposant la Renaissance sportive de Berkane au SC Zamalek égyptien.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages