Coup de chaud sur la CAN… Après leur victoire contre la Namibie dimanche au Caire (1-0), pour leurs débuts à la CAN 2019, les Lions de l’Atlas ont exprimé leur colère de ne pas avoir bénéficié des pauses fraîcheurs, normalement prévues par les organisateurs. "Pourquoi les joueurs n'ont-ils pas été autorisés à boire entre chaque période ? Comment est-ce possible ?", s'est insurgé Hervé Renard lors d’une conférence d’après-match.
 
"Ce n'est pas nous dans les tribunes ou sur le banc, ce sont les joueurs qui font le spectacle. Si vous jouez au football, vous savez que vous avez besoin de boire quelque chose, surtout après 20-25 minutes", a ajouté le sélectionneur de l’équipe nationale. Ce premier match du groupe D de la Coupe d'Afrique des Nations s'est disputé à 16h30 dans la capitale égyptienne du Caire, où la température a atteint 37°C pendant la rencontre.
 
"Il a fait très chaud aujourd'hui, c'était très très difficile", a annoncé Sofiane Boufal. "C'est très compliqué, même pour les joueurs professionnels", a ajouté le milieu de terrain.
 
La Confédération africaine de football avait pourtant décidé que les rencontres lors de la CAN seraient interrompues aux 30e et 75e minutes de jeu pour permettre aux arbitres et aux joueurs de s'hydrater, en raison de fortes chaleurs. "Tous les matches connaîtront deux interruptions de trois minutes pour préserver le bien-être des joueurs", peut-on lire dans un communiqué de la commission.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages