L'équipe nationale de football, logée au groupe D aux côtés de la Namibie, l'Afrique du Sud et la Côte d'Ivoire, à l'issue du tirage au sort de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN), prévue du 21 juin au 19 juillet prochain en Egypte, jouera au Stade Alssalam, dit de la "production militaire" (El-Entag El-Harby), sis dans la cité Assalam, à une trentaine de kilomètres du Caire. 

Construit en 2009, Assalam est un stade de la nouvelle génération qui a abrité, la même année, la Coupe du Monde des moins de 20 ans, organisée en Egypte avec la participation de 24 sélections et dont le titre est revenu au Ghana. Les responsables de la FIFA ont fait part au terme de cette compétition de leur satisfaction de cette structure sportive. 

D'une capacité de 30 mille places, le stade dont la pelouse a été remplacée en 2015, a accueilli, au cours de cette saison, les matches des clubs d'Al Ahly et d'El-Entag El-Harby. 

L'infrastructure dispose d'une tribune de presse d'une capacité de 105 journalistes, équipée en tous les moyens multimédia, d'une salle de conférences de presse pouvant accueillir 120 personnes avec 4 cabines de traduction instantanée, en plus d'un centre de presse avec connexion internet. 

Le stade est doté aussi d'une salle VIP et d'une tribune d'honneur ainsi que d'un écran géant, l'un des plus grands au Moyen Orient, outre quatre vestiaires, deux salles pour les arbitres et une salle pour la détection de dopage. Assalam dispose aussi d'une hélisurface d'atterrissage pour hélicoptères pour l'évacuation des cas d'urgence, des parking et des restaurants. 

Le stade Assalam est une infrastructure bâtie, il y a dix ans seulement, et n'a pas nécessité d'énormes aménagements pour accueillir la CAN 2019. 



Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages