A lire aussi

12-12-2019 14:28

Complexe Mohammed VI: Faouzi Lakjaa détaille l'ambition de la FRMF

Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lakjaa, s'est prononcé à…
Rejoignez nous sur :
Business


Hicham Safir, DG d’Asma Invest.

Ifrane, Settat, Casablanca...alors que la crise de l’immobilier semble s’éterniser, Asma Invest qui se présente aujourd’hui comme un acteur majeur du secteur de l’immobilier multiplie les chantiers dans de nombreuses villes du royaume et étoffe son offre très personnalisée.

Même pas peur. Tandis que la crise de l’immobilier semble s’éterniser, marquée par la chute des ventes ainsi que la baisse des mises en chantier, une tendance que d’aucuns imputent aux nombreuses difficultés de financement, à une taxation élevée et une inadéquation entre l’offre et la demande, d’autres professionnels, moins alarmistes, parlent «d’un cycle normal» et cette crise qui secoue le Maroc depuis 2012 donne des ailes à certains promoteurs. Asma Invest, qui se présente aujourd’hui comme un acteur majeur du secteur de l’immobilier à travers sa branche «Asma Club», est de ceux-là. La société Seoudo-marocaine d’investissement pour le développement, née d’une convention entre les gouvernements marocain et saoudien est aujourd’hui plus que jamais déterminée à investir dans l’immobilier au Maroc. «Il faut comprendre la tendance actuelle comme faisant partie d’un cycle normal. Quand l’offre est supérieure à la demande, on assiste forcément à une baisse des ventes», a estimé Hicham Safir, DG d’Asma Invest mais cet argument n’est pas toujours valable, a-t-il nuancé, expliquant que la classe moyenne peine aujourd’hui à trouver une offre immobilière qui réponde à ses attentes alors que les projets immobiliers se multiplient partout au Maroc. «Cette frange de la population a du mal à se loger au Maroc. Ce n’est pas par manque de moyens. Des offres existent aussi. Le problème c’est que celles-ci ne sont pas adaptées à la demande de cette catégorie de familles marocaines», a ajouté Hicham Safir dans une interview exclusive avec les Inspirations ÉCO. Or, chez Asma Invest, poursuit-il, «nous savons ce que veulent les Marocains de la classe moyenne. C’est une frange de la population connectée et extrêmement exigeante. Il faut également souligner que cette classe émergente est aujourd’hui au cœur des enjeux économiques. Dès lors, fidèles à notre idéologie de pionniers, nous avons lancé à Casablanca et à Ifrane ainsi que dans d’autres villes du royaume des projets adéquats pour satisfaire la demande de la classe moyenne».

«Les jardins d’Ifrane» : un projet rentable
«Les Jardins d’Ifrane», c’est le nom de l’un des nouveaux bébés de la holding. Le projet, comme son nom l’indique, a vu le jour à Ifrane. Il constituera la future centralité de la ville. S’étendant sur 26 hectares, dont 22 hectares d’espaces verts, «Les jardins d’Ifrane» se dote d’une architecture typique de la ville d’Ifrane, simple et élégante, mettant à la disposition de ses futurs habitants un large choix d’infrastructures de loisirs et de confort tels que des espaces verts, des allées piétonnes, un mobilier urbain, des aires de jeux pour enfants, un hôtel, un centre commercial...ainsi qu’une offre résidentielle de chalets et d’appartements de standing. Autres caractéristiques: le projet «Les jardins d’Ifrane» est accessible par les routes principales desservant la ville d’Ifrane venant de Meknès ou d’Azrou, à savoir que l’entrée du site est agrémentée par une double voie aménagée exclusivement pour la zone du projet. Ce complexe résidentiel et touristique est composé de 1.131 logements, y compris 528 logements économiques à 250.000 DH qui viennent répondre à une demande pressante avec une densité de 70 logements à l’hectare dans des immeubles séparés en R+2 plus comble, des logements moyen standing et haut standing. «Nous ne construisons pas pour une élite particulière. Nous misons aussi sur la mixité sociale car nous estimons que chaque marocain, quel que soit son revenu, doit être en mesure de s’offrir un toit décent», a souligné pour sa part Jamal Mastari, directeur des investissements du groupe. D’un coût global de 630 MDH, «Les jardins d’Ifrane» se veut un projet rentable. Environ 756 unités du projet, soit 65%, ont été déjà livrées. Même constat ou presque à Settat où l’opérateur est également présent et où il affiche des résultats prometteurs avec une livraison de lotissements Errabia de 322 lots.

Occitania : un projet futuriste
À Casablanca où Asma Invest a déjà fait ses preuves, à travers notamment le projet livré Ryad-Anfa de 299 logements et 58 bureaux, le promoteur vient d’y lancer cette semaine la commercialisation d’un ambitieux projet : Occitania, un projet futuriste. Pensé et créé pour contribuer au bonheur des Casablancais, ce projet résidentiel qui nécessitera une enveloppe de 420 MDH répond parfaitement aux nouveaux besoins et attentes des citadins en termes de qualité de vie et de bien-être. Il apporte en effet des solutions palpables à des contraintes liées à la vie casablancaise de tous les jours. «À Occitania, vous n’aurez plus à dépendre de là où vous vivez pour faire vos choix quotidiens ; accompagner vos enfants à l’école en voiture ou à pieds, faire du sport en salle ou en extérieur...En effet, nos résidents, petits et grands, auront accès à de nombreux équipements et de nombreuses commodités», se vante l’opérateur. Kids club, espaces verts de détente, un Fitness club entièrement équipé, des écoles à proximité, des commerces...rien n’a été laissé au hasard pour offrir à de futurs acquéreurs «un live happy». «Les appartements de 55 à 188 m2 sont pensés pour un confort assuré et offrent des surfaces à vivre spacieuses, lumineuses et largement ouvertes sur l’extérieur sans aucun vis-à-vis et avec des vues dégagées sur le CAFC et les terrains de sports avoisinants», dira-t-on. Les 205 logements du projet ainsi que les 32 plateaux de bureaux avec une dizaine de commerces occuperont la moitié du terrain dédié à Occitania. La surface restante servira d’espace vert et de détente aux futurs habitants de cette résidence fermée et sécurisée. La date de livraison des unités est prévue début 2022. D’autres projets verront le jour à Casa Anfa où Asma Invest se positionne comme acteur majeur et précurseur en contribuant à développer ce grand projet urbain. Les projets initiés et en cours à Casa Anfa sont d’un investissement de 1,8 MMDH.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages