A lire aussi

10-12-2018 09:19

10-12-2018

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Business

L’APEBI, Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring lance aujourd’hui sous l’égide du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, la 3éme édition de AFRICA IT EXPO, qui se tient à Rabat le 4 et 5 Octobre avec la participation de plus de 100 start up lancées par les jeunes africains.

Pour une nouvelle année, le Maroc regroupe tous les acteurs du continent pour débattre des dernières innovations du secteur technologique, dans le but de faire profiter les pays panafricains de cet avancement qui facilitera la vie de tous les jours au citoyen dans différents domaines, à savoir la santé, l’éducation, l’agriculture et l’industrie financière.

Cette édition 2018 honore les deux pays du Rwanda et Bénin. “Le Rwanda est un pays qui a une expérience au niveau de l'insertion des nouvelles technologies dans l’amélioration du quotidien des citoyens, ce sera un bon exemple pour nous” a déclaré Saloua Karkri Belkeziz, présidente de l’APEBI.

L’inauguration de la première journée de cet événement a été faite par Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie et par la présidente de l’APEBI qui a assuré que “ l’événement est organisé à Rabat pour être proche des administrations publiques et leur présenter les différentes solutions proposées par les nouvelles technologies pour offrir au citoyen un service de qualité en toute rapidité”.

Après sa rencontre avec le robot humanoïde Pepper qui maîtrise 99 langues, Moulay Hafid Elalamy a répondu à la question qui préoccupe toujours autour de l’intelligence artificielle et sa capacité d’écarter l’être humain, le ministre a ainsi déclaré: “l’humain reste au centre de cette transformation en profondeur et je me positionne pour contrôler cet avancement sans qu’on soit mis à la rue”. Il a ajouté: “Le besoin de main d’oeuvre qualifiée sera certifié et permanent. Cette transformation en profondeur permettra surtout de trouver des réponses immédiats au niveau des administrations, de réduire les délais de réponses pour accélérer le service administratif.”

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages