A lire aussi

19-10-2018 16:00

Royal Air Maroc lance un portail d’hébergement

La compagnie aérienne se met au service du tourisme, avec le lancement de sa plateforme…
Rejoignez nous sur :
Business
Crédit Agricole Fellah Trade

L’ouverture de la deuxième ligne du tramway de Casablanca, prévue fin 2018, se précise. La société en charge de l’exploitation du réseau vient d’inaugurer un poste de commandent centralisé (PCC) pour parer à d’éventuels flux du trafic qu’engendrerait la mise en service de la T2, longue de 15 km.

Alors que les tests en vue de la mise en service de la deuxième ligne du tramway de Casablanca vont bon train, la société RATP Dev, en charge de l’exploitation, de la maintenance et du développement du réseau de l’agglomération casablancaise, se dote d’un nouveau poste de commandement centralisé (PCC). Il s’agit d’une unité de gestion et de contrôle du trafic du tramway dans la capitale économique pour accueillir la deuxième ligne du réseau, qui engendrera nécessairement un flux supplémentaire.

Un PCC pour deux lignes
En réalité, «Nous avons agrandi le premier PCC, mis en service en 2011, afin qu’il soit en mesure de gérer les deux lignes en même temps», a indiqué aux «Inspirations ÉCO» la cellule de communication de la société Casa Transport. Ainsi, le nombre de caméras et d’écrans a été augmenté pour une meilleure gestion du trafic, précise la même source, sans donner plus de détails sur les nouveaux équipements, capacité et coût de l’actuel PCC. Probablement doté d’un équipement technologique sophistiqué, le centre névralgique du réseau est d’ailleurs opérationnel depuis dimanche dans la matinée. «Des travaux ont été réalisés cette nuit (de samedi à dimanche, ndlr) pour l’ouverture du nouveau poste de commandement centralisé qui, à terme, accueillera aussi la future ligne 2», indique un communiqué de presse de RATP.

Quid des couacs du week-end dernier ?
Si le basculement a eu lieu durant ce créneau, souligne Casa Transport, c’est pour des raisons évidentes. «L’opération a été programmée en dehors des heures d’exploitation pour ne pas impacter les voyageurs», précise-t-on à ce propos. Elle a été prolongée à dimanche matin pour réunir l’ensemble des conditions de sécurité afin de reprendre l’exploitation de la ligne. Malheureusement, il y a eu des incidents liés notamment à des pertes d’énergie, marqués par le retard de sortie des trams aux horaires habituels. Au lieu de 7h du matin, le trafic a démarré à 10h30. Un autre couac a été également constaté entre 15h et 17h mais tout est rentré dans l’ordre, informe la société en charge de l’exploitation. L’ouverture de ce poste de commandement fait suite à l’achèvement des phases des travaux préparatoires, des déviations des réseaux et des études, des travaux d’infrastructures, d’achèvement et de finition de la deuxième ligne du tramway de la ville blanche. Comme annoncé depuis 2015, celle-ci devra être opérationnelle fin 2018. «Rien n’a changé concernant la date de lancement de la deuxième ligne», informe le service de communication de Casa Transport, qui ajoute que l’extension de la T2 avance conformément au planning du projet.


Chiffres clés / financement

1.714 MDH
Emprunts garantis

1.796 MDH
Fonds d’appui aux réformes
du transport

385 MDH
Commune urbaine de Casablanca

385 MDH
Région de Casablanca-Settat


170.000 voyageurs par jour

Pour rappel, la deuxième ligne du tramway de Casablanca desservira, sur une longueur de 22,5 km, 9 arrondissements comptant une population de 1.058.220 personnes et un couloir direct de 450.000 habitants, à en croire Casa Transports SA, société de développement local créée en 2009. Toujours selon la même source, la T2 traversera en près de 1h30 Aïn Diab, Hay Hassani, Beauséjour, Anoual, El Fida, Mers Sultan, Hay Mohammadi, Aïn Sebaâ et Sidi Bernoussi, et pourra transporter jusqu'à 170.000 voyageurs par jour. Dotée de deux points de correspondance avec la ligne T1, à savoir les stations Abdelmoumen et Ibn Tachfine, elle comportera au total, à sa mise en service, 33 stations voyageur, indique-t-on. Ce n’est pas tout : le projet de réalisation de la deuxième ligne du tramway de Casablanca comporte une partie relative à l'extension de la première ligne (T1). Cette dernière s’étale sur une longueur de 1,8 km afin de desservir le quartier Laymoun, Florida et Lissasfa depuis le terminus des Facultés. Fin 2018, la ligne T1, optimisée, changera ainsi de contours, pour devenir une ligne de 23,5 km, offrant des temps de parcours plus courts et comportant 37 stations voyageur. Concernant le financement du projet, le montant d’investissement de la deuxième ligne et de l’extension de la première ligne s’élève à 4,3 MMDH, a-t-on également précisé.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages