A lire aussi

18-06-2018 16:12

4.000 jeunes lycéens en lice pour remporter la compétition régionale

Quelque 15 junior entreprises lycéennes seront en compétition, mardi à Tanger, dans le cadre de la…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Business

L'établissement est déterminé à renforcer ses fonds propres et lance donc un emprunt obligataire conséquent. En parallèle, l'établissement va entamer un programme d’investissement de 784 MDH (83 millions de dollars) sur la période 2018-2019 afin de poursuivre la mise en œuvre de ses orientations stratégiques.

Suite à l’acquisition de 34,95% du capital social d’Eqdom auprès de SG Financial Services Holding, la Société Générale est déterminée à renforcer ses fonds propres. Ainsi, l’établissement envisage l’émission de 8.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale unitaire de 100.000 DH cotées à la Bourse de Casablanca et non cotées, initiative à laquelle l’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) a donné son visa. L’objectif serait donc de suivre la dynamique de croissance de crédits, de diversifier les sources de financement à long terme et d'améliorer les coûts de financement, de permettre à SGMB de se préparer à des opportunités de financement long terme et de «consolider l’image de la banque vis-à-vis des principaux partenaires ainsi que son positionnement en tant qu’émetteur régulier sur le marché obligataire». L’emprunt sera divisé en 4 tranches. Des taux fixes de 4% et 4,1% seront apposés à la tranche A et à la tranche B (non cotée). Un taux révisable annuellement entre 3,03% et 3,1% pour la première année sera appliqué aux tranche C et D (non cotée). Les intérêts seront servis annuellement aux dates anniversaires de la date de jouissance de l’emprunt, soit le 28 juin de chaque année. Leur paiement interviendra le jour même ou le premier jour ouvré suivant si celui-ci n’est pas un jour ouvré. Les intérêts des obligations subordonnées cesseront de courir à dater du jour où le capital sera mis en remboursement par la société. Aucun report des intérêts ne sera possible dans le cadre de cette opération.

L’emprunt obligataire subordonné de SGMB fera l’objet d’un remboursement in fine du principal. Ainsi, en cas de fusion, scission ou apport partiel d’actif de SGMB intervenant pendant la durée de l’emprunt et entraînant la transmission universelle du patrimoine au profit d’une entité juridique distincte, les droits et obligations au titre des obligations subordonnées seront automatiquement transmis à l’entité juridique substituée dans les droits et les obligations de SGMB. Le remboursement du principal est, en cas de mise en liquidation, subordonné à toutes les autres dettes. SGMB s’interdit de procéder, durant toute la durée de l’emprunt, au remboursement anticipé des obligations subordonnées objet de la note d’information.

Toutefois, SGMB se réserve le droit de procéder, après accord de Bank Al-Maghrib, à des rachats d’obligations subordonnées sur le marché secondaire, ces rachats étant sans conséquence pour un souscripteur qui désirerait garder ses titres jusqu’à l’échéance normale et sans incidence sur le calendrier de l’amortissement normal. Les obligations subordonnées rachetées seront annulées après accord de Bank Al-Maghrib.

Programme d’investissement conséquent
En parallèle, l'établissement va lancer un programme d’investissement de 784 MDH (83 millions de dollars) sur la période 2018-2019 afin de poursuivre la mise en œuvre de ses orientations stratégiques. Pour le groupe, il s’agira d’investir 44,9 millions de dollars en 2018 et 38 millions de dollars en 2019. Une opération qui permettra à la banque de générer un PNB de 4,1 MMDH (434 millions de dollars) en 2018 et de 4,4 MMDH (465 millions de dollars) en 2019. L’opération entre dans le cadre de son programme d’investissement lié  aux projets de développement du réseau d’agences, d’accompagnement des projets Business, de renforcement de la sécurité informatique et d’accompagnement des évolutions réglementaires. La banque prévoit une légère hausse de son produit net bancaire (PNB) en 2018 à 437 millions de dollars et à 465 millions de dollars en 2019, contre 423 millions de dollars en 2017. Le résultat brut d’exploitation (RBE) devrait atteindre 151 millions de dollars en 2018 et 162 millions de dollars en 2019, porté par l’optimisation des outils et des actions de recouvrement ainsi que l’amélioration du risque sur certains segments de clientèle.

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages