A lire aussi

20-08-2018 16:30

Paris : Un incendie fait sept blessés graves

L’incendie s’est déclaré hier après-midi dans un immeuble d’Aubervilliers, près de Paris. Le feu a…
Rejoignez nous sur :
Business

Celle-ci doit corriger les anomalies spatiales que le projet initial a montré. L’Agence du Bouregreg est en négociation avec la Société Marita Immobilière pour trouver un nouveau site.

L’agence d’aménagement des deux rives du Bouregreg est en pleine négociation avec les investisseurs suite à la suspension des travaux du projet Green Tech valley sur instructions royales. Ce méga-projet planté au cœur du nouveau quartier d’affaires Bab El Bahr près de la marina du Bouregreg aurait montré des anomalies en matière de respect de l’équilibre spatial dans cette zone du Bouregreg. Ce projet qui a nécessité un investissement d’environ 2,5 milliards de DH devrait être supplanté par une nouvelle formule qui selon, Said Zarrou, directeur de l’agence, devrait respecter la vision royale qui consiste à préserver l’esthétique de cette zone en gardant une vue dégagée au profit des citoyens sur la marina et la médina.

Contacté par les Inspirations ÉCO, Zarrou a expliqué qu’au lancement du projet, les urbanistes et architectes l’ont vu différemment sans pour autant prêter attention à cette composante spatiale que le souverain a eu la perspicacité de mettre en valeur. Il a ajouté que ledit projet sera transformé en une place publique, une promenade et un grand espace planté que les habitants de Rabat et Salé pourront utiliser comme des espaces de détentes et de promenades. Et le responsable d’indiquer que les investisseurs ont bien saisi la teneur de la décision royale qui remet les choses dans leur contexte urbanistique et environnemental.

En effet, les constructions du projet ont l’inconvénient de faire obstacle à la vue de la marina et de la muraille de la médina. Dans cette configuration, l’État à travers l’agence prendra ses responsabilités entières y compris l’option de trouver un nouveau site à la SMI, dirigée par Raphaël Boulgoute. En tout cas, l’agence s’inscrit dans une démarche qui garantit les droits des intervenants sans pour autant grever ses finances. Pour rappel, le projet Green Tech Valley qui s’étend sur 3,8 hectares juste devant la nouvelle marina de Salé, comportait un centre commercial de 120 boutiques, des bureaux, une cité dédiée aux métiers de la santé sans oublier un grand parking sur deux niveaux et une résidence hôtelière. La vision royale arrive donc à point nommé pour préserver la particularité urbanistique d’un site emblématique pour la capitale. Tout cela dans une formule souple sans impact négatif sur le tour de table.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages