A lire aussi

12-12-2018 09:05

Privatisation. Les lignes rouges des députés

Le rapport de la Commission des finances appelle le gouvernement à insérer dans le cahier des…
Rejoignez nous sur :
Business

Sup-info Maroc a organisé jeudi dernier à Casablanca, une conférence sur la technologie Blockchain sous le thème «Blockchain, opportunité ou menace», bénéficiant à plus de 200 étudiants et professionnels de l'expertise de Nizar Saâdane, directeur-fondateur du cabinet SNTC à Paris.
 
Initier le public présent au rôle de la Blockchain étant l'objectif même de cette conférence, il a été donc question pour l'animateur de présenter cette nouvelle technologie disruptive, transparente et sécurisée de transmission et stockage d'informations, gérée sans intermédiaire ni aucune autorité centrale. 

«La Blockchain se définit comme la nouvelle révolution numérique qui élimine progressivement la nécessité et l'obligation de faire appel à un tiers de confiance», a déclaré l'animateur, soulignant combien le succès du bitcoin a permis de mettre en lumière cette nouvelle technologie.

Nizar Saâdane a également listé les applications de la Blockchain à travers le monde. En tant que registre à la fois transparent et sécurisé, ce dernier est non seulement utilisé dans les domaines de l'assurance et la santé; notamment dans le cadre des contrôles de conformité, authenticité et traçabilité des résultats cliniques et médicamenteux, mais constitue également un outil dont certains pays disposent pour lutter contre la fraude, les expropriations et les abus. Les pays peuvent ainsi héberger leur système de cadastre sur un registre utilisant la Blockchain. 

«Le Ghana et le Honduras sont les premiers pays à avoir opté pour cette technologie qui sécurise les données et les rend incorruptibles, donne la possibilité de réaliser un audit public en temps réel et réduit le temps et le coût d'enregistrement, les citoyens pouvant utiliser la Blockchain comme un service de notariat», a indiqué Nizar Saâdane. 

Par ailleurs, l'expert a souligné tout l'intérêt que le Maroc aurait à utiliser la Blockchain et ce, en vue d'économiser des sommes importantes d'argent pouvant être investies dans l'éducation, la santé ou la justice.
 
À l'occasion de cette conférence, la direction de Sup-info Maroc a annoncé le lancement officiel du premier laboratoire Blockchain dans le royaume, qui mènera réflexions et essais sur les différentes potentialités d'utilisation de cette technologie, dans les différentes administrations et les entreprises publiques et privées du royaume.
 
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages