A lire aussi

15-08-2018 10:02

Lutte contre la corruption : 31 responsables poursuivis par le Parquet

La ligne directe mise en place par le Parquet général pour la dénonciation et la lutte contre la…
Rejoignez nous sur :
Business

À l'occasion de l'inauguration de ses nouveaux bureaux, la société ambitionne de créer plus de 150 postes dans les deux années à venir. Ses métiers portent sur l’élaboration et à la réalisation des solutions logicielles dans les domaines de la paie et des ressources humaines, de la dématérialisation de factures, de l’assurance santé, et de la gestion de dossiers médicaux notamment.

Le secteur de l'outsourcing a le vent en poupe au Maroc. En attestent les investissements à rythme soutenu qui témoigne d'une confiance dans les capacités humaines et la stabilité du pays. Jeudi dernier à Rabat, épousant cette dynamique, Cegedim Maroc a annoncé l'inauguration ses nouveaux bureaux avec la volonté de créer plus de 150 postes dans les deux années à venir. À noter que les effectifs ont évolué de 75% entre 2015 et 2017 seulement. Fêtant ses 10 ans d'existence au Maroc, elle fait partie des entreprises innovantes dans les domaines de technologies et de services. Filiale du groupe Cegedim, elle participe essentiellement à l’élaboration et à la réalisation des solutions logicielles du groupe dans les domaines de la paie et des ressources humaines, de la dématérialisation de factures, de l’assurance santé, et de la gestion de dossiers médicaux. Ses métiers s’étendent de l’élaboration des besoins au déploiement de solutions, en passant par le développement logiciel et le paramétrage, ainsi que la formation et le service client.

Dans ce cadre hautement technologique et innovant, les nouveaux locaux installés au centre de la capitale administrative représentent un atout majeur pour renforcer le développement de Cegedim et de ses services, dans tout le royaume, mais également en Afrique. Interrogé par Les Inspirations ÉCO, Olivier Idarreta, DGde Cegedim Maroc, a souligné que l'entreprise a des perspectives de développement fortes qui se concrétisent par le doublement des effectifs dans les deux prochaines années. «Depuis deux ans déjà nous connaissons une forte croissance pour accompagner le groupe dans sa stratégie. Pour nous le Maroc est une excellente vitrine pour les pays africains. Nous venons d'implanter l'un de nos système au Mali et nous sommes en train de travailler avec la Côte d'Ivoire», a-t-il expliqué. Pour Idarreta, le doublement des effectifs est un vrai challenge qui devrait se concrétiser via l'utilisation du système de formation marocain en prenant des stagiaires. Et d'ajouter que depuis deux ans, la société embauche pratiquement 80% de ses stagiaires. Le second volet porte sur l'aspect expert à travers le recrutement de profils avec des connaissances solides pour justement encadrer les jeunes. En s'installant à Rabat après technopolis, Cegedim a attiré davantage d'experts qui trouvent dans cette proximité un avantage important.

L’histoire de Cegedim Maroc a commencé entre 2004 et 2006 avec la signature de deux contrats pour la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS). À cette occasion, Cegedim s’était engagée à s’implanter localement. Une promesse qui a été tenue, dès 2008, avec la création de la filiale marocaine. Les objectifs étaient alors de limiter le recours à la prestation de services et d’anticiper les tensions sur les coûts de développement d’applications. L’activité était alors centrée à 100% sur le secteur assurantiel avec des équipes production et certification puis avec la mise en place d’une équipe de support clients. «Parallèlement à cette activité assurantielle, la filiale est aujourd’hui devenue un centre d’excellence pour le groupe, puisqu’elle accueille les entités Cegedim e-business, Cegedim Healthcare Software ainsi que Cegedim SRH», explique Laurent Labrune, Directeur Général Délégué de Cegedim. Et le responsable d'ajouter qu'après avoir aidé le Maroc à équiper les acteurs du Régime Obligatoire et les acteurs privés, Cegedim ambitionne aujourd’hui d’apporter au système de santé marocain tous les bénéfices de la dématérialisation. Celà est susceptible de sécuriser les transactions, de diminuer le coût et d’absorber les volumes croissants d’échanges entre les différents acteurs.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages