A lire aussi

23-04-2018 13:25

Istiqlal : Pourquoi le parti passe dans l’opposition

Le parti de Nizar Baraka a mis un terme au «soutien critique» de la majorité et veut se libérer de…
Rejoignez nous sur :
Business

Étalé sur 3,6 hectares, X-treme park a ouvert ses portes, mardi dernier, à  Agadir. L’infrastructure d’animation restera opérationnelle durant deux années renouvelables.

La destination Agadir tente toujours de rattraper son retard en termes d’animation touristique via le renforcement d’infrastructures dédiées. Après le lancement du parc à crocodiles, la ville a été dotée d’un nouveau parc mobile d’attractions, situé à l’intérieur du Centre de karting, non loin du Grand stade d’Agadir, dans la commune d’Agadir. Le projet baptisé X-treme park , qui est étalé sur 3,6 hectares a ouvert ses porte, mardi dernier. C’est la société italienne Viviani Riders, spécialisée dans la conception des machines de divertissement et de sport en plus de la location d'équipement extrême qui a installé le parcours du parc mobile en collaboration avec des sociétés marocaines.

Le projet qui a nécessité plus de deux mois de préparation cible essentiellement une clientèle familiale et offre une activité complémentaire à côté de celle du kart. «C’est notre équipe composée de 5 techniciens qui se charge de la gestion de l’aspect technique alors que le projet réalisé en partenariat avec le Karting d’Agadir emploie 52 marocains», explique Viviani Tiziano, directeur technique et Marketing de Mondial Riders Park.

Dans le détail, la particularité de ce parc d’attraction, avec ses installations sportives et mécaniques transportées de l’Italie est à caractère mobile. Il compte s’installer à Agadir, pendant une durée de deux années renouvelables. Il est aussi question de faire une tournée dans les grandes villes marocaines. Au total, le projet compte plus de 10 attractions dont 7 pour les adultes et le reste pour les enfants. «Tous les manèges et les machines sont neufs et de construction allemande avec des conditions de sécurité qui répondent aux normes européennes», indique Bruno Alexandre, partenaire français du projet.

Par ailleurs, il faut noter qu’après l’acquisition de l’autorisation de construire en août 2017 et l’installation du chantier, les travaux au sein de ce futur parc de dauphins, situé à la localité d’Anza, au nord d’Agadir sont avancés par la société «Agadir Delfin World», qui est le maître d’ouvrage du projet. Actuellement, les entrepreneurs russes qui comptent mobiliser 7,5 MDH pour la réalisation de ce projet ont déjà procédé aux terrassements en plus du lancement de la réalisation du bassin de ce projet limitrophe des laboratoires régionaux (en stade de finition) de l’Institut national de recherche halieutique (INRH) .

CAM SIAM

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages