A lire aussi

15-01-2018 15:04

Brexit : La facture sera salée pour Theresa May

Image par défaut
Le casse-tête du Brexit est loin d'être résolu. Les Européens envisagent d'ores et déjà de…
Rejoignez nous sur :
Business

Après plusieurs années de travail sur le secteur ferroviaire, Patricia Defever ressent le besoin de partager ses découvertes et publie «Gares du Maroc», un beau livre destiné à mettre en lumière l’architecture patrimoniale et contemporaine des gares du royaume.

Le désir de témoigner et de révéler ces trésors méconnus que sont les gares du monde pousse cette co-fondatrice et éditrice de Langages du sud à donner une dimension internationale à ce projet. Rêve de gares, une odyssée mondiale» en est l’aboutissement. «Cet ouvrage est un tour du monde des gares les plus remarquables. Il met en exergue la place privilégiée qu’elles occupent depuis toujours dans notre vie à tous au centre du développement de nos villes et nous livre un florilège des plus beaux accords joués entre le cinéma et les gares», confie Patricia Defever Kapferer, forte d’une expérience de plus de 20 ans dans l’édition, experte reconnue dans l’univers éditorial lié au patrimoine industriel, économique, sociologique et culturel de notre société. Elle co-écrit avec Marie-Pascale Rauzier, historienne et journaliste de formation, l’auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages - Beaux livres, carnets et guides de voyages, livres pour enfants. Elle travaille entre le Maroc - où elle a vécu plusieurs années - et le sud-ouest de la France. «Nous avons tous traversé une gare, couru, patienté, attendu sur ses quais. Nous avons tous connu ces instants d’émotion au départ ou à l’arrivée d’un être cher, ces instants de solitude, suspendus à l’horloge d’une gare. Nous avons tous ressenti cette frénésie, ce brouhaha qui enfle selon les heures, ces regards tendus vers un tableau d’affichage, ces pas qui se pressent vers le bon quai, le bon train. Mais avons-nous pris le temps d’admirer cette gare, sa verrière, son hall, sa façade, ses mosaïques, ses vitraux, ses carrelages, ses sculptures, ses fresques ? Rarement. Pourtant les gares ont tant à nous dire. Vieilles de plus d’un siècle pour certaines, elles ont connu des guerres, des révolutions, des incendies, des inondations… et elles ont survécu, se sont transformées ou non, immuables et stoïques». Ouvrage original, rêve de gares, une odyssée mondiale conte l’histoire de plus de cinquante gares parmi les plus belles ou les plus emblématiques du monde. Un choix loin d’être exhaustif mais qui offre un bel aperçu de la richesse de ces édifices, symboles du voyage et du mouvement, microcosmes des sociétés du monde entier.

Les gares sont la mémoire de la ville, un prolongement de l’espace urbain. Elles brassent tous les âges, toutes les cultures, toutes les nationalités, tous les styles, elles ont connu des millions de parcours individuels ou collectifs. Elles sont au cœur des enjeux de la mobilité urbaine et du développement des villes. Leur architecture étonne, ravit leur style et raconte une ou plusieurs époques. Il y a les centenaires, les modernes, les ultra contemporaines, toutes ont accompagné les transformations du chemin de fer. De nombreux livres ont été édités sur les trains du monde, mais les gares sont souvent les grandes oubliées. Cet ouvrage les met en lumière et rend hommage à leurs bâtisseurs. Il témoigne de leur dimension universelle et offre au lecteur un voyage autour de la terre, une halte entre deux voyages en train. Ce livre ne pouvait manquer d’associer le cinéma à cette odyssée, car le septième art a largement contribué au mythe mondial de ces gares. En filmant des foules, des individus, des séparations, des retrouvailles, de l’action, du suspense, du quotidien ou du fantastique, les cinéastes ont immortalisé ces lieux dans des scènes d’anthologie.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages