A lire aussi

14-12-2017 12:53

Traitement des déchets : Sener affiche son savoir-faire

Lors d’une rencontre autour de la thématique «Valorisation énergétique des déchets : défi de la…
Rejoignez nous sur :
Business

Il s'agit d'une joint-venture (JV) signée par les deux partenaires qui porte sur des services innovants pour accélérer la transformation digitale de l'office et pour en faire profiter ses partenaires africains. La JV concerne des technologies de pointe telles que l'analytique, l'informatique cognitive et les objets connectés (IOT, Internet of things).

Il y a deux ans, le Groupe OCP s'est lancé dans une nouvelle phase de transformation que l'on qualifie à juste titre d'«industrie 4.0». Elle consiste à installer dans ses différentes usines de traitement et de fabrication de phosphates et de fertilisants des capteurs de données en vue d'une meilleure gestion des coûts et flexibilité industrielle. Cet investissement dans les nouvelles technologies numériques et de data gestion s'est renforcé hier à Rabat à travers la signature d'une joint-venture avec IBM. Baptisée Teal Technology Services, la nouvelle JV permettra d'abord d'accélérer la transformation digitale de l'office et d'améliorer l'efficacité de ses opérations. Son rayonnement dans le continent n'est pas en reste puisqu'elle fournira un bouquet de services numériques et informatiques pour les entreprises africaines dans tous les pans de l'économie, de l'agriculture à l'industrie.

En effet, Teal Technology Services mettra en œuvre des technologies de pointe telles que l'analytique, l'informatique cognitive et les objets connectés (IOT, Internet of things). Elle ne manquera pas de créer de nouveaux emplois dans ces technologies du futur. D'entrée de jeu, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, a qualifié la JV OCP-IBM d'attelage qualitatif sérieux et d'un des premiers jalons de la digitalisation au Maroc. Il a rappelé dans ce sens que le royaume s'est fortement engagé dans la stratégie Maroc digital 2020 à travers notamment la mise en place d'une Agence du développement numérique. Pour sa part, Mostafa Terrab, PDG du Groupe OCP, a expliqué que l'enjeu aujourd'hui est de saisir toutes les opportunités de croissance que porte le numérique. Et d'ajouter qu'au-delà des engrais, la volonté de l'office est d'offrir à ses partenaires africains des services à haute valeur ajoutée. Terrab a également mis l'accent sur l'élément humain, les compétences et talents de la jeunesse marocaine. En atteste, a-t-il souligné, le fait que le Data Center, l'un des projets lancés avec IBM, se situe près de l'université Mohammed VI Polytechnique à Benguerir.

Dans cette optique, le Centre de compétence de l'OCP sera mis à contribution de sorte à former les data analystes pour les besoins du Maroc et de l'Afrique. Par ailleurs, OCP et IBM lanceront des programmes éducatifs, sociaux et de R&D, renforçant ainsi leur engagement à favoriser l'innovation et le développement des compétences dans le continent. Bruno di Leo, Senior Vice-President Global Markets d'IBM, a surtout insisté sur la dimension africaine portée par le partenariat de longue date qui lie OCP à IBM, deux leaders mondiaux dans leurs secteurs respectifs. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages