A lire aussi

16-11-2017 14:58

«Nous voulons que cette torche soit le symbole du développement durable et des COP»

Ayoub Makhloufi, Fondateur et président de l’Association marocaine d’intelligence et d’affaires…
Rejoignez nous sur :
Business

M2M Group réagit aux accusations formulées contres ses cartes prépayées NAPS dites «défectueuses» et se confie aux Inspirations ÉCO sur sa position dans cette affaire, portée désormais devant les tribunaux.

M2M Group, spécialiste marocain des systèmes électroniques de paiement, a choisi de réagir aux accusations lancées par plusieurs TPE qui se disent victimes d'une arnaque sur les cartes prépayées multiservices NAPS et qui ont porté leur affaire devant les tribunaux compétents pour statuer sur la véracité des propos avancés. La cible de ces accusations, M2M Group, s'est confiée aux Inspirations ÉCO pour apporter de précieuses précisions, ainsi que les éclaircissements nécessaires à la compréhension de cette affaire.

Le management indique que la plainte déposée ne concerne que 3 franchisés agréés de la société M2M Africa, filiale de M2M Group, qui opère en tant que gestionnaire de réseau de proximité spécialisé dans la distribution de produits technologiques et services associés. Ces franchisés ont démarré leur activité dans le cadre du programme national de remplacement des permis de conduire papier par des titres électroniques sécurisés. Les faits remontent à 2015, année durant laquelle M2M Africa a lancé un programme de franchise basé sur une sélection rigoureuse de ses franchisés, incluant des critères d’éligibilité liés au profil et à la capacité financière du candidat à la franchise, à l'attractivité proposée ainsi que sa conformité aux exigences de la franchise sur les plans sécuritaire et ergonomique.

Ce programme a été lancé en partenariat avec la société concessionnaire Assiaqa Card, sous l'égide du ministère de l’Équipement et du transport. Ensuite, le réseau de proximité de M2M Africa devrait jouer un rôle central dans la stratégie de développement d’une autre filiale de M2M Group, en l’occurrence NAPS, société anonyme au capital de 30 MDH, agréée en 2012 par Bank Al-Maghrib et membre de Visa et Mastercard, exerçant en tant que société de financement spécialisée dans la mise à la disposition de la clientèle de tous moyens de paiement utilisant un support électronique ou leur gestion. Et c'est de cette filiale là dont il s'agit et que les TPE plaignantes visent par leurs accusations. À ce propos, le management de M2M Group a expliqué aux Inspirations ÉCO que «certains des franchisés, n’étant pas habitués aux activités réglementées en général et celles régies par la réglementation bancaire en particulier, ont exprimé leurs mécontentements par rapport à la lourdeur des procédures réglementaires. Parmi ces franchisés, certains ont formalisé leur souhait de quitter le réseau. Une solution de sortie négociée a été ainsi mise en place». Le groupe soutient que pour les activités d’émission de cartes de retrait et de paiement dans un cadre interopérable, NAPS est tenu d’adosser ses cartes à des comptes de paiement conformément aux exigences réglementaires qui accompagnent la mise en application effective du nouveau statut d’établissement de paiement, tel que régi par les circulaires N°6/W/16 et N°7/W/16 de Bank Al-Maghrib, publiées au Bulletin officiel du 2 mars 2017.

NAPS a introduit une demande d’extension de son agrément initial qui est en cours d’instruction auprès de la Banque centrale. «M2M Africa, par l’intermédiaire de ses représentants a tenté mais en vain de trouver un compromis amiable avec les plaignants comme cela a été accepté par d’autres franchisés ; elle s’est engagée à poursuivre ses efforts de coopération avec la police judiciaire en toute transparence», poursuit le management. Précisons également que ni M2M Group, ni sa filiale NAPS ne sont concernées par cette procé-dure .

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages