A lire aussi

22-09-2017 16:41

Nizar Baraka affûte ses armes pour le 17ème congrès de l’Istiqlal

Dans le cadre des préparations au 17ème congrès du Parti Istiqlal (PI), Nizar Baraka, candidat au…
Rejoignez nous sur :
Business

Notice: Undefined offset: 65 in /home/lesechos/public_html/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/lesechos/public_html/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 65 in /home/lesechos/public_html/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/lesechos/public_html/libraries/joomla/access/access.php on line 611

L’Agence nationale des ports (ANP) s’apprête à mobiliser 500 MDH sur le marché obligataire. Ce montant servira à financer une partie de son programme d’investissement pour la période 2017-2021.

Le gendarme du marché boursier vient de donner son feu vert à l’émission obligataire de l’Agence nationale des ports (ANP) pour un montant de 500 MDH. L’agence publique souhaite par ce moyen financer une partie de son programme d’investissement découlant du cycle de planification stratégique (2017-2021), nécessitant la bagatelle de 6 MMDH, s'articulant autour de plusieurs projets et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation des financements à la fois propres et externes.

En optant pour une émission obligataire, l’agence publique dirigée par Nadia Laraki souhaite tirer profit de la situation actuelle du marché obligataire caractérisé par des niveaux de taux bas et une abondance de liquidités chez les principaux investisseurs institutionnels de la place. Il s’agit de profiter d’un effet de levier favorable à la rentabilité des fonds propres, ce qui va se traduire par un renforcement du haut du bilan via un complément de la dette à long terme, outre la volonté de positionner l’ANP en tant qu’émetteur régulier sur le marché obligataire. «L’établissement du programme d’investissement de l’ANP s’inscrit dans le cadre du processus de planification stratégique qui se base sur l’évaluation de la demande, les attentes des partenaires de l’ANP, les préconisations de la Stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030 et les visions de l’ANP pour chacun de ses domaines d’intervention», souligne-t-on dans la note d’information accompagnant l’emprunt des 500 MDH. Des 5 MMDH prévus par le plan d’investissement pluriannuel 2017-2021, pas moins de 70% de ce montant sera destiné au financement du développement des infrastructures. Une enveloppe de 438 MDH, soit 7,3%, a été réservée aux besoins des aspects «police, sûreté, sécurité et environnement». Les participations financières, quant à elles, représentent 6,1% de l’enveloppe globale, soit l’équivalent de 365 MDH, dont une grande part concerne la participation dans le capital de la société «Nador West Med» pour une enveloppe de 300 MDH.

Le secteur portuaire joue un rôle majeur dans le développement du commerce extérieur au Maroc. Dans ce contexte précis, l’ANP est appelée à faire face à de nouveaux défis et enjeux, en fédérant l’ensemble de la communauté portuaire autour d’objectifs communs, en œuvrant à la création d’un environnement portuaire compétitif, en favorisant la baisse des coûts de passage et en veillant à l’instauration d’une concurrence saine.

La vision stratégique de l’ANP s’articule autour de trois orientations fondamentales: mettre à la disposition de notre économie des ports performants, sécurisés et aux standards internationaux; faire des ports un outil de développement intégré dans leur environnement local, régional et international et, enfin, disposer d’une communauté professionnelle et d’un personnel compétents. L’enjeu consiste à accélérer le développement des infrastructures portuaires notamment par la mise en œuvre de certaines recommandations de la Stratégie portuaire nationale 2030 (Safi, Kénitra et Nador West Med). Il s’agit aussi de poursuivre la déclinaison des différentes stratégies sectorielles, notamment la stratégie nationale de la compétitivité logistique, sans omettre le déclenchement du processus de contractualisation État/ANP. 


Les principaux projets du quinquennat 2017-2021

La liste des projets programmés pour la période 2017-2021 contient, entre autres, la réalisation d'un terminal polyvalent au port de commerce d'Agadir (350 MDH), la construction d'un nouveau bâtiment communautaire au port de Casablanca (300 MDH), à Nador West Med (300 MDH), des travaux de décrottage et d'approfondissement du chenal d'accès extérieur du port Jorf Lasfar (220 MDH), l’aménagement du port sec de Zenata (200 MDH), les travaux de confortement des ouvrages de protection au port de Nador (170 MDH), l’extension de la digue à talus à l'entrée du port d'Assilah (150 MDH), la réalisation de l'ouvrage de raccordement de la compagnie maritime de la connexion routière du port de Casablanca (150 MDH), le confortement de la jetée principale de Safi (120 MDH), l’acquisition d'un siège pour l'ANP (120 MDH), la viabilisation de la nouvelle zone des chantiers navals (110 MDH), les travaux de renforcement des digues de protection (pose et fabrication des blocs) au port de Casablanca (100 MDH), l’extension de la desserte Nord au port d'Agadir (100 MDH), le confortement des ouvrages de protection au port d'Agadir (100 MDH), etc. La continuité du déploiement de ce programme d’investissement devrait permettre à l’ANP de générer un chiffre d’affaires de 1,7 MMDH et un résultat net de 69,7 MDH en 2018, d’après les projections du business plan validé par l’autorité des ports. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages