A lire aussi

21-11-2017 18:16

Une réunion à l’Intérieur pour l’élaboration d’un projet de loi sur la bienfaisance

En application aux instructions du roi Mohammed VI portant sur les mesures juridiques nécessaires à…
Rejoignez nous sur :
Business

Les intentions de recrutement au cours des trois prochains mois, tout comme en 2018, s’affichent à la hausse.

32% des 19 sociétés  ayant répondu à une récente étude du portail de recrutement, Bayt.com vont probablement recruter au cours des trois prochains mois. 16% vont décidément recruter, tandis que 16 ne vont absolument pas recruter. En 2018, les intentions de recrutement passent à 37% pour les sondés qui vont à coup sûr recruter, à 26% qui disent que c’est probable et 16% qui ne vont pas du tout recruter.

La majorité offre moins de 5 postes
À la question de combien de postes seraient à pourvoir, le nombre de répondants tombe à 9 avec 56% qui vont recruter pour moins de 5 positions, 11% pour des positions entre 6 et 10, 11% pour des positions entre 11 et 20 et 11% pour des positions entre 51 à 100. Par type d’emplois, l’intention de recruter des profiles d’exécutifs juniors est de 44%. Pour le recrutement de managers, l’intention passe à 22% tout comme pour le recrutement d’analystes. Ces intentions passent à 11% pour le recrutement de managing directors, de présidents, de coordinateurs, de profiles d’exécutifs seniors ou encore de profiles d’exécutifs. Plus spécifiquement, 22% des intentions de recrutement concerneraient des directeurs marketing, projet, service client, IT, ventes, finance ou encore ressources humaines. 22% des intentions concerneraient aussi les sales managers, les professionnels de ressources humaines ou encore les ingénieurs en mécanique. 11% des intentions concerneraient les postes de représentant service client, assistant d’exécutive, réceptionniste ou encore celui d’assistant administratif.

Les qualifiés sont les plus demandés
Concernant les spécialités académiques recherchées chez les profiles à recruter, 32% concerneraient les qualifiés en électronique/électricité. 21% concerneraient les diplômés en business management. 16% concerneraient les diplômés en science, en commerce, en technologie d’information ou en ingénierie. 11% des intentions concerneraient les qualifiés en enseignement ou encore en droit. Enfin, 5% concerneraient les diplômés en psychologie, en science sociale et statistiques, les qualifiés en administration, en science de l’ordinateur ou encore en hospitalité.

La créativité aussi un atout
Pour ce qui est des savoir-faire exigés, 47% veulent un candidat créatif, 42% le veulent efficient et productif et doté de bonnes compétences techniques, 37% le veulent ayant l’esprit d’équipe, coopératif, serviable et flexible, digne de confiance, honnête et capable de travailler sous pression, la maîtrise des langues, notamment arabe et anglais, arrivent en dernier avec seulement 5% des sondés qui les exigent. Enfin, 58% des sondés veulent que les candidats soient dotés d’une capacité à gérer une équipe, 32% qu’ils maîtrisent les IT, tandis que 16% veulent qu’ils aient des compétences en vente et marketing, en recherche et étude de marché, ou encore qu’ils aient une expérience comprise entre 7 et 10 ans. 5% exigent moins que cette durée d’expérience.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages