A lire aussi

11-12-2017 12:27

De gros chocs en huitième de CL

Ce matin, l'UEFA a effectué le tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions et de…
Rejoignez nous sur :
Business

Les crédits garantis et cofinancés ainsi que le nombre de TPME financées ont atteint respectivement 39 MMDH et 18.000 TPME, soit le double des objectifs fixés. La dynamique de soutien des TPME et des startups considérés comme la colonne vertébrale de l'économie à l'avenir est maintenue.

Carton plein pour la Caisse centrale de garantie qui a réalisé pratiquement le double de ses objectifs pour la période 2013-2016. Une performance qui dénote du dynamisme de cette institution qui accompagne les porteurs de projets, investisseurs et particuliers pour qu'elle puissent lancer ou pérenniser leurs projets. En effet, la 31e réunion du Conseil d'administration de la CCG, qui s'est tenue il y a quelques jours à Rabat sous la présidence du ministre des Finances, a mis en exergue, chiffres à l'appui, les éléments clés de la réussite de la stratégie 2013-2016 ainsi que les grandes lignes de celle qui couvre la période 2017-2021.

D'entrée de jeu, Mohamed Boussaid a réaffirmé l’engagement de l’État pour le soutien des TPME et des startups innovantes, eu égard à leur potentiel dans la création des richesses et la dynamisation de l’économie. Il a énuméré, dans le même ordre d'idées, les mesures de soutien mis en place par la CCG en faveur de cette catégorie d’entreprises. Et ce, grâce aux instruments de garantie des crédits bancaires couvrant les différents besoins aussi bien d’investissement que d’exploitation ainsi que des solutions de cofinancement conjoint entre la CCG et le secteur bancaire. Boussaid a également rappelé l’importance d’appuyer le financement de l’amorçage des startups et de l’innovation à travers le lancement du Fonds Innov Invest, visant à assurer un continuum de financement en faveur des porteurs de projets du stade de l’idée jusqu’à la croissance.

Pour sa part, Hicham Zanati Serghini (photo), DG de la CCG, présentant les faits saillants du Plan de développement stratégique 2013-2016, a précisé qu’au cours de cette période, les crédits garantis et cofinancés ainsi que le nombre de TPME financées ont atteint respectivement 39 MMDH et 18.000 TPME soit le double des objectifs fixés. Quant à l’activité «Particuliers», elle a maintenu le cap pour atteindre les objectifs arrêtés, soit 22 MMDH de crédits garantis et 112.000 ménages bénéficiaires. Quant au nouveau plan de développement 2017-2021, il s’articule autour de la consolidation et du développement de l’offre-produits actuelle ainsi que l’identification de nouveaux axes de développement. Objectif, encourager l’inclusion financière et faciliter l’accès des TPME au financement. Ce plan prévoit également la poursuite du processus de modernisation de l’institution. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages