A lire aussi

16-10-2017 11:01

Les semestriels et l’investissement en Bourse

Image par défaut
42% des 768 internautes qui ont répondu au sondage en ligne de Flm ont affirmé que les résultats…
Rejoignez nous sur :
Business

Par son invention des antibiotiques «dopés» aux huiles essentielles, le professeur chercheur Adnane Remmal a reçu en juin dernier le «Prix du public» de l'Office européen des brevets. Aujourd’hui, le professeur compte révolutionner le monde de la médecine tant pour des produits à destination agricoles (biopesticides, antifongiques, antiparasitaires) que pour la santé humaine.

De nombreuses recherches démontrent que la résistance aux antibiotiques représente un danger très grave pour l’humanité. C’est pourquoi, Adnane Remmal, chercheur en biotechnologie à l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès, a mis au point un nouvel antibiotique 100% marocain à base d’huiles essentielles qui, selon lui, est «capable de résoudre ce problème». «À force d'utiliser des antibiotiques puissants et à large spectre, la flore du corps humain et animal devient de plus en plus résistante», explique Adnane Remmal. Le spécialiste a ainsi imaginé une solution inspirée de la tradition marocaine et qui consiste en l’utilisation médicinale des plantes naturelles qui contiennent les composants les plus efficaces contre les microbes (origan, thym, romarin).

Le chercheur a ajouté aux antibiotiques des molécules naturelles provenant d'huiles essentielles, créant un nouveau complexe moléculaire. «Ce mélange nous a permis de camoufler l'antibiotique avec les molécules d'huiles essentielles ce qui empêche la bactérie de le reconnaître et donc à développer un mécanisme résistant», explique le chercheur. Sa découverte a été brevetée en 2014 par l'Office européen des brevets. Les essais cliniques ont débuté en 2016 et des tests complémentaires sont en cours.

Le biologiste a inventé deux produits distincts: le premier est un nouvel antibiotique pour usage humain actuellement en cours de développement clinique par les laboratoires Sothema. Le deuxième est un additif à base de substances naturelles qui remplace les antibiotiques dans l’aliment des animaux d’élevage et qui contribue indirectement à réduire la résistance aux antibiotiques chez les humains. Aujourd'hui, le Pr. Remmal a mis au point d’autres produits similaires pour les bovins et les ovins ainsi que des produits qui remplacent les pesticides dans l'agriculture. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages