A lire aussi

20-09-2017 10:05

Pénurie d’insuline, ou du phénol ?

Des organes de presse ont relayé une information selon laquelle il existe une pénurie d’insuline…
Rejoignez nous sur :
Business

Profitant d’une conjoncture plutôt favorable, CAFPI Maroc qui veut aider sa cible à devenir propriétaire, se rapproche de sa clientèle en étendant son réseau à l’ensemble du territoire marocain et cherche à compléter sa gamme de service pour lui proposer un package complet. Détails.

Le premier courtier en crédit immobilier ne cache plus ses ambitions. Fort d’une expérience de plus de huit ans sur le marché marocain CAFPI Maroc a inauguré, en fin de semaine dernière, sa troisième agence de dehors de la ville de Casablanca (CAFPI dispose d’une agence à Marrakech et à Tanger). La nouvelle agence, située à El Jadida, entend profiter de l’émergence qu’enregistre la ville avec le développement de nouveaux projets industriels notamment à Jorf Lasfar ou encore des pôles urbains. Comme celui du Mazagan qui abritera pas moins de 135 foyers. L’aménagement de ladite agence aurait coûté 1 MDH, un montant que CAFPI est capable de rentabiliser dès la première année.

7 autres agences dans 18 mois
Ne comptant pas s’arrêter en ci bon chemin, CAFPI envisage d’ouvrir encore 7 autres agences dans les 18 mois qui viennent. Les villes ciblées sont celles qui connaissent une attractivité certaine et une destination des projets des grands promoteurs nationaux. Il s’agit en l’occurrence des villes de Rabat, de Mohammédia, d’El Jadida, de Marrakech, de Kénitra et de Casablanca où il y aura une autre agence. L’ambition du courtier est d’accompagner la régionalisation, en régionalisant lui-même ses activités mais s’engage vis-à-vis de sa clientèle à garantir les mêmes conditions avantageuses négociées à Casablanca. Ghali Chraibi, directeur général de CAFPI Maroc rappelle d’ailleurs à juste titre que les conventions avec les partenaires bancaires couvrent tout le territoire national. Quant aux taux proposés, Chraibi souligne que «quelque soit le taux sur le marché, il y a toujours un qui est meilleur. C’est celui-là que propose CAFPI au client».

De nouveaux services en négociation avec les autorités
Le spécialiste du courtage en prêt immobilier veut, en plus de l’extension de son réseau, opérer la même chose au niveau des services offerts. Il est en effet en discussion avec l’ACAPS pour obtenir l’agrément de courtier d’assurance. Un agrément qui lui permettra de proposer à la clientèle, composée de primo accédants cadres, la meilleure offre d’assurance pour leur prêt immobilier, en s’affranchissant du package crédit-assurance que propose les banques. Hormis l’assurance, CAFPI est en discussion également avec la banque centrale pour un agrément pour pouvoir proposer à ses clients les meilleures offres de crédit consommation. Des crédits qui permettront de financer l’avance, les frais du notaire ou encore ceux d’enregistrement. Par ailleurs, l’arrivée de la banque participative élargira d’office le périmètre d’action de CAFPI. En plus des taux et conditions de crédit, l’agence négociera pour ses clients les marges et conditions proposées par les nouvelles banques. Pour le patron de CAFPI, le courtier se veut comme distributeur de produits financiers.

Les taux vont reprendre à la hausse
Concernant les tendances du marché immobilier marocain, Ghali a souligné que nous sommes dans une phase où les promoteurs écoulent leurs stocks. La politique d’accumulation du foncier, maintenant que la crise fuse, n’est plus de vigueur. Conséquence : les prix du foncier reviennent à la norme. Quant au construit, alors que le marché était drivé par le neuf, il serait désormais drivé par l’ancien. Enfin, pour ce qui est des taux appliqués, le spécialiste explique qu’actuellement les taux sont historiquement bas et qu’il faudrait s’attendre à une reprise vers le haut de ces taux. 


CAFPI Maroc, fiche de présentation

Créée en 2007 par CAFPI (France), CAFPI Maroc se targue aujourd’hui d’une part de marché de 95% et compte pour partenaire 7 banques. Depuis son lancement, CAFPI a négocié des financements totalisant 1 MMDH. Elle représente 5% à 6% de la production bancaire en crédits immobiliers et est le premier prescripteur extérieur des banques. 80% de son chiffre d’affaires est constitué des commissions qu’elle facture aux banques. Vis-à-vis des particuliers, sa principale cible, CAFPI se rémunère sur le résultat. Son chiffre d’affaires est un pourcentage sur l’économie réalisée, des revenus pour le courtier de 5.000 à 10.000 DH.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages