A lire aussi

25-04-2017 12:32

Millenium Challenge Corporation : Le point sur l’état d’avancement du Compact II

L’entrée en vigueur effective du Compact II entre le Maroc et le MCC est prévue durant les…
Rejoignez nous sur :
Business

Cela fait dix-huit mois qu’Uber a atterri au Maroc et pour ses responsables, c’est l’heure du bilan. Ayant lancé son activité au début du quatrième trimestre 2015, Uber Maghribi revendique actuellement 12.000 chauffeurs inscrits, dont 500 sont actifs et 140.000 passagers inscrits (15.000 actifs).

Selon la directrice générale Meryem Belkziz, ce ne sont également pas moins de 67 nationalités qui ont utilisé la plateforme pour se déplacer. Sans aucun doute, un clin d’œil pour souligner l’apport de cette entreprise technologique au monde du tourisme national. «Nous contribuons ainsi à renforcer l’image de marque du Maroc. Nous œuvrons également à créer de nouvelles sources de revenus à moyen terme et des opportunités économiques pour plus de 10.000 personnes, dont 3.000 au moins à Casablanca», a déclaré la directrice générale.

Pour combler le vide juridique dont pâtit le secteur jusqu’à présent, Uber Maroc propose la mise en place d’un cahier des charges qui pourrait être étendu à d’autres plateformes disposant d’un Business Model semblable.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages