A lire aussi

24-07-2017 14:40

«Nous avons franchi une étape cruciale»

Yanja El Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab Le 18 juillet, les membres du Conseil…
Rejoignez nous sur :
Business

La filiale participative de BCP disposera dans une première phase de 100 agences dédiées. Les recrutements se poursuivent pour étoffer l’équipe déjà mise en place.

La Banque Centrale Populaire (BCP) est l’une des cinq institutions ayant obtenu l’agrément de Bank Al-Maghrib afin de lancer une banque participative à part entière. La future structure participative, pour le cas de la BCP, sera détenue à  80% par la banque du cheval et 20% par Guidance Financial Group. Ce dernier, filiale américaine du fonds souverain Qatari Barwa, apportera son expérience et expertise internationale en la  matière. En effet, Guidance Financial Group est un opérateur global de finance islamique actif dans plusieurs régions du monde. La filiale commune des parties, baptisée Banque Participative du Maroc dispose déjà d’une première équipe dédiée qui a été mise en place dès le dépôt de la demande d’agrément auprès de la Banque centrale, soit il y a un peu plus d’une année.

La Banque envisage de poursuivre les recrutements afin de renforcer son équipe, notamment celles à affecter au réseau d’agences. C’est que BCP compte sortir le grand jeu en ouvrant une centaine de représentations, dans un  premier temps, quand son consoeurs tablent sur une dizaine. Le réseau de la Banque Participative du Maroc comptera donc dans un premier temps 100 agences exclusivement dédiées à cette nouvelle activité. Par ailleurs, pour ce qui est des contrats proposés, Mohamed Hammour, chairman de Guidance Financial Group, avait déjà déclaré dans une interview accordée aux Inspirations ECO, que l’objectif dans une première phase  est de proposer des produits équivalents à ceux auxquels sont habitués les Marocains «qui leur confèrent une valeur et des avantages égaux du point de vue du service, de la valeur ou encore du coût du produit à ceux offerts par la banque conventionnelle».

La seconde phase sera quant à elle celle du déploiement de tout le potentiel de la finance participative et toute la panoplie de produits qu’elle offre pour financer l’économie réelle. Pour rappel, le partenariat entre les deux entités avait été scellé en juillet 2014, soit au lendemain de l'adoption par le parlement marocain du projet de loi modifiant la loi bancaire et introduisant les banques participatives, le 30 juin 2014.


Mohamed Adib
Directeur Général de la Banque participative du Groupe Banque Populaire. 

Nous venons de recevoir l’agrément et nous nous en félicitons. Il s’agit d’un grand évènement qui a requis beaucoup d’efforts de la part de l’ensemble des parties prenantes, notamment du régulateur. De notre côté, nous nous sommes préparés depuis un moment pour démarrer nos activités dès le feu vert de Bank Al-Maghrib. L’octroi des agréments constitue une grande avancée pour le lancement de cette nouvelle industrie bancaire au Maroc. Le déploiement effectif des activités de banque participative interviendra au fur et à mesure de la finalisation du cadre réglementaire. Nous avons opté pour la création d’une filiale spécialisée totalement dédiée aux activités de finance participative. Elle sera dotée en conséquence, d’un réseau spécifique. Nous avons l’ambition de déployer dans une première phase, une centaine d’agences bancaires à travers tout le royaume.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages