Khadija Illa a été élue présidente de la Ligue nationale de football féminin, à l'issue de l'Assemblée générale constitutive de la Ligue, tenue samedi à Salé, en présence de 53 clubs sur 66.

Membre de l'Association municipale féminine de football de Laâyoune,  Illa a été élue à l'unanimité après avoir été la seule candidate avec une liste comprenant trois membres de la première division et deux de la deuxième.

La première division sera représentée par Hicham Soussi du club Raja Ait Iaaza, Bahia El Bahmidi de l'Association sportive des FAR et Mohamed Sellak du Club sportif Atlas 05. Concernant la deuxième division, elle sera représentée par Fadwa Chernane de l'Association Amal Ouazzane et Saleh Ould Elarbia de l'Association Nassim de football féminin de Sidi Moumen. Dans une déclaration à la MAP à l'issue des Assemblées, Mme Illa a indiqué que son action, en collaboration avec les membres du bureau directeur, aura pour objectif de promouvoir le football féminin, notant que seul le travail collectif est à même de permettre la réalisation des objectifs de la Ligue. L'appui financier est crucial dans le football, a martelé la première présidente de la Ligue nationale de football féminin, soulignant la nécessité de redoubler d'efforts afin de trouver des solutions aux problèmes matériels auxquels la Ligue pourrait être confrontée.

Elle a, toutefois, souligné que l'une des priorités du bureau directeur est de s'atteler à la commercialisation du produit "football féminin", notamment à travers la retransmission télévisée de certaines rencontres, afin de rendre le football féminin plus populaire auprès du public marocain.

Présidant les travaux de l'Assemblée générale constitutive, le vice-président de la Fédération royale marocaine de football, Mohamed Joudar, a pour sa part, souligné que la création de cette Ligue nationale s'inscrit dans le sillage des décisions visant à conférer la pleine responsabilité de la gestion à chaque catégorie. Le bureau directeur de la FRMF porte une attention particulière au développement du football féminin eu égard au retard constaté dans le domaine au niveau national, a relevé M. Joudar. L’une des clés du développement du football féminin est de créer une relation durable entre les responsables du football féminin et les écoles qui sont considérées comme des pépinières de jeunes talents, non seulement dans le football mais dans tous les sports, a-t-il ajouté. Conformément à son statut, qui a été approuvé à l’unanimité par l’Assemblée générale, la Ligue nationale de football féminin assure la mise en œuvre des programmes d’action de la FRMF visant à promouvoir et à développer les activités nationales relevant de sa compétence.

La FRMF avait annoncé jeudi que le championnat national de football féminin au titre de la saison 2019-2020 débutera les 14 et 15 décembre. La première division du championnat comprend 12 clubs tandis que la deuxième compte 33 clubs.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages