Les opérations lancées par les différents départements de police de Casablanca, en marge du Derby, ont abouti à l'arrestation d'un certain nombre de personnes et à la saisie d'armes blanches.

La direction générale de la sureté nationale (DGSN), a indiqué dans un communiqué que 782 mineurs non accompagnés ont été appréhendés à proximité du stade Mohammed V essayant de rechercher des moyens illégaux d'entrer dans le stade, ils ont été remis à leurs familles sur base de procès-verbaux. Trente-six personnes ont été placées sous surveillance dont  15 mineurs, soupçonnés d'être impliqués dans des actes de violence après le match, des jets de pierres et de dommages matériels à des biens publics et privés.

La même source a ajouté que neuf autres personnes avaient également été placées garde à vue sous le contrôle du ministère public compétent après avoir été surpris en flagrant délit d'actes criminels allant de la possession de drogue au vol, en passant par l’ivresse sur la voie publique et le trouble public à la pudeur; Des armes blanches ont été saisis dont des couteaux et des pierres, ainsi qu'une bouteille d'acide et et des fumigènes.

S'agissant des blessures et dommages enregistrés  le communiqué indique que cinq policiers avaient été  blessés,  dont un  responsable de la sécurité travaillant au département de la sécurité sportive, qui s'est fracturé l'épaule et qui avait été transféré à l'hôpital universitaire d'Ibn Rochd à Casablanca pour y recevoir les soins nécessaires. Sept véhicules appartenant aux forces de l'ordre e ainsi que six véhicules légers appartenant à des propriétaires privés ont été endommagés.

La même source que la préfecture de police de Casablanca a dépêché 3 595 employés de divers services de sécurité et de forces publiques pour assurer la sécurité de cette rencontre, qui devait rassembler plus de 50 000 spectateurs.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages