Le Wydad semble échouer dans ses choix relatifs à la transformation digitale de sa billetterie, après avoir sollicité une nouvelle plateforme, incapable de gérer la vente en ligne des billets de la Coupe arabe au Complexe Mohammed V de Casablanca.
 
Dans le dessein de réaliser une transformation digitale relative à la gestion de la billetterie footballistique, le Wydad a sollicité une nouvelle entreprise, ne disposant d'aucune expérience de billetterie préalable. Résultat: Le big flop de l'année 2019. Depuis la prise en charge de la totalité des ventes par le nouveau site «Payevent», les supporters ne cessent de se plaindre sur la toile. «J'achète un ticket zone 3, facturé et débité, et je me retrouve avec un ticket zone 4», annonce un supporter sur Tweeter.
 
 
D'autres supporteurs voient qu'il est important d’intégrer le digital dans l'achat des billets, mais pas en sollicitant des entreprises n'ayant aucune expérience.
«Quand le Raja a voulu digitaliser sa billetterie, il a collaboré avec une entreprise ayant une expérience distinguée dans le domaine du ticketing, c'est une entreprise qui a commercialisé sur son site plusieurs grands festivals, dont Mawazine», annonce un supporter du Wydad pour «LE 7 TV».
 
 
L'inaccessibilité au site et le traitement manuel des billets ont provoqué un retard inquiétant relatif à la réception des billets. En outre, plusieurs supporters dénoncent le manque de professionnalisme des dirigeants de la plateforme responsable, annonçant qu'il y a eu plusieurs prélèvements bancaires sans billets en retour. Pire encore, la réception de pages blanches sur les boîtes e-mail de plusieurs acheteurs.
 
Au moment où cette opération était censée assurer la fluidité des accès aux matchs de foot, elle devient un point noir dans l'histoire de la commercialisation digitale du sport au Maroc. Face à cette situation désastreuse, le public se pose plusieurs questions relatives à l'accès au terrain pour le match de demain. Inquiets, ils accusent Casa Event et le nouveau site comme uniques responsables de ce système défaillant, qui risque de les priver de soutenir leurs équipes préférées.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages