Ce jeudi, vers 8h30, la brigade de l'Office Centrale contre la Corruption et Infractions Fiscales (OCLIF) a interpellé le président de la CAF Ahmed Ahmed dans don hôtel parisien.

Selon Jeune Afrique qui a relayé cette information, l'OCLIF enquête sur une affaire de pots-de-vin de 830.000$ relative à un marché d'équipements passé pour l'entreprise française Technical Steel au détriment de l'allemand Puma qui aurait fait l'objet d'une rupture abusive de contrat.

Ahmed Ahmed avait été soupçonné de corruption depuis le début de l'année mais c'est la première fois qu'il est officiellement interpellé. Une affaire qui risque de jeter le discrédit sur toute la structure de la CAF dont en première ligne les membres les plus influents et les plus proches de Ahmed Ahmed.

Affaire à suivre.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages