Condamné à verser une lourde amende, Ronaldinho a été interdit de quitter le Brésil, alors qu’il comptait se rendre à Dubaï.
 
Ronaldinho ne pourra pas se rendre à la 13e conférence internationale du sport à Dubaï où il est attendu. Le nom de l'ancien Parisien a été annoncé sur toutes les affiches de l’événement. Sauf que la justice l'a empêché, ce jeudi, de quitter le territoire brésilien.

Le Champion du monde 2020 a été condamné en 2015 à payer une amende d’environ deux millions d’euros pour une construction immobilière illégale dans une zone protégée. Il n’a pas encore payé son amende. La justice a donc décidé de lui retirer son passeport.

L’ex-joueur du Barça était en dehors du Brésil lorsque la sanction a été prononcée en novembre, et il a continué de voyager dans le monde pour ses contrats avant de rentrer au pays, en mi-décembre. La justice ne l’a pas laissé repartir.

«Il me semble que le condamné se moque clairement de la justice devant la société brésilienne et dans le monde», a déclaré le procureur, Brasilino Pereira dos Santos, dans un communiqué.
 

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages