"Je ne suis pas obsédé par les prix individuels", affirme Cristiano Ronaldo qui a vu le Ballon d'Or 2018 lui échapper après l'avoir remporté cinq fois, dans un entretien publié lundi dans le quotidien sportif portugais Record.

La star de la Juventus avait déjà été snobée par les jurys des prix "Fifa/The Best" et "meilleur joueur de l'année UEFA" avant que le Ballon d'Or soit attribué au Croate Luka Modric, avec qui il jouait au Real Madrid.

"Je ne suis pas obsédé par les prix individuels. Le plus important est de gagner des trophées collectifs et d'aider l'équipe. Le reste vient naturellement", explique Ronaldo, désigné par Record personnalité sportive en 2018.

"Je ne pense pas tout le temps à battre des records. Je travaille avant tout pour aider le club et être à mon meilleur niveau", poursuit-il en ajoutant que le défi est de plus en plus dur à relever.

D'après lui, "le niveau technique, tactique et physique de toutes les équipes est meilleur. C'est de plus en plus difficile de gagner, si bien que je dois continuer de beaucoup travailler pour rester au top".

"Je ne cache pas que je suis heureux quand je gagne, mais ce n'est pas la fin du monde quand ce n'est pas le cas", affirme la vedette, connue pour sa susceptibilité et qui a du mal à contenir ses larmes quand une blessure ou une décision contestable l'oblige à quitter le terrain.

Après avoir été absent de l'équipe du Portugal en début de saison, afin selon lui de lui permettre de s'adapter à sa nouvelle équipe de la Juventus de Turin, le joueur précise qu'en 2019 "il envisage d'être à la disposition du sélectionneur national".

Au cours de cet entretien, le joueur est également revenu sur l'accusation de viol qui le vise aux Etats-Unis, qu'il qualifie de "révoltante", mais se dit "la conscience tranquille" et "confiant que très bientôt tout sera clarifié".

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages