6ème promotion du groupe ISCAE dans le management du sport. 16 lauréats de ce Mastère spécialisé dont cinq femmes ont reçu leur diplôme ce samedi à Casablanca.

Et de six! Une nouvelle promotion pour le mastère en management du sport du groupe ISCAE. 16 nouveaux lauréats dont cinq lauréates, une parité déséquilibrée, "reflet de l'environnement du sport au Maroc", ont reçu leur diplôme ce samedi à Casablanca. Une nouvelle sortie de promotion qui témoigne de l'engagement de l'établissement à fournir au royaume des talents et compétences dans le management du sport, a souligné la directrice de l'ISCAE Casablanca, Nadia EL BOUAAMRI rappelant à ce niveau que les nouveaux diplômés ont été triés sur le volet.

Critères de sélection: parcours académique mais aussi et surtout engagement et implication dans le sport au Maroc, dira-t-on. Ils ont eu d'ailleurs à le démontrer tout au long de leur cursus à ISCAE à travers notamment des voyages découverte et exploration en Europe, en Suisse notamment, carrefour du management sportif, conférences, activités de diagnostic faites de manière confidentielle... enfin bref une série d'événements qui leur a permis de montrer sur la scène sportive marocaine leur amour du sport, contribué à l'enrichissement des connaissances de ce domaine, en tant que apprenants, ajoute la directrice.

Et ça tombe bien car il y a un manque énorme de professionnels dans le management et la gestion du sport, a indiqué pour sa part le Dr.Abderrazak Hefti, Chirurgien Orthopédiste chirurgie du sport. Selon le chef de la direction médecine du sport à la fédération royale marocaine de football, qui a pris part à la cérémonie de remise de diplômes, sur les 32 clubs professionnels qui existent dans le pays, seuls trois ou quatre clubs jouissent d'une gestion rigoureuse. Dans la plupart des clubs, tout repose sur un seul homme, le président, explique-t-il. "Malheureusement, un bon nombre de ces dirigeants, outre la passion du sport, ils n'ont aucune notation dans le management, la compatibilité moins encore la gestion des ressources humaines. ", regrette le chirurgien.

De ce tableau très sombre, on peut alors en déduire que les tous nouveaux lauréats de l'ISCAE, déjà très actifs dans leur domaine, ont devant eux un avenir prometteur et beaucoup de défis à relever à condition qu'on leur donne leur chance et qu'on arrête le bénévolat dans les clubs. C'est tout le mal que leur souhaite le médecin de l'équipe A.

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages