L’équipe de football française du Paris Saint-Germain (PSG) a affirmé avoir appris avec «la plus grande stupeur» l’information du journal l’Equipe faisant état de soupçons de trucage du match de la Ligue des champions l’ayant opposé, le 3 octobre, à l'Etoile rouge de Belgrade, rejetant catégoriquement toute implication directe ou indirecte en rapport avec ces soupçons. 

«C’est avec la plus grande stupeur que le Paris Saint-Germain découvre, ce vendredi, l'article du site internet de l’Equipe évoquant des soupçons de trucage du match de Champions League l’ayant opposé, le 3 octobre dernier, à l’Etoile Rouge de Belgrade, soupçons visant des agissements présumés de parieurs originaires de Serbie», écrit le PSG dans un communiqué diffusé sur son site officiel.

«Le Club rejette catégoriquement toute implication directe ou indirecte en rapport avec ces soupçons et précise d’ailleurs qu’à aucun moment le Paris Saint-Germain n’a été sollicité par le Parquet national financier en charge de l’enquête», souligne le communiqué.

«Le Paris Saint-Germain se tient à la disposition des enquêteurs et ne tolérera pas la moindre atteinte à sa réputation ni à celle de ses dirigeants», ajoute la même source en prévenant que «le Club se réserve d’engager des poursuites contre quiconque tiendrait des propos diffamatoires à l’encontre du Club et de ses dirigeants».

«Le Club réaffirme son attachement profond au principe fondamental du sport qu’est et sera toujours l’intégrité des compétitions», conclut le Club dans son communiqué.

Vendredi, une source proche du dossier avait fait état de l’ouverture d’une enquête préliminaire suite auxdits soupçons de trucage qui viseraient un dirigeant du club serbe qui aurait parié une importante somme d'argent sur une défaite de sa propre équipe par cinq buts d'écart. Le PSG avait remporté le match 6 buts à 1, rappelle-t-on. 

Selon la même source, une enquête préliminaire aurait été ouverte par le parquet national financier (PNF) et confiée au service central des Courses et jeux de la police judiciaire, après que l'UEFA ait transmis l'alerte qui est parvenue aux autorités françaises.

"Aucune anomalie n'a été détectée sur le marché français des paris, ni dans les pays partenaires du groupe de Copenhague (22 pays en majorité européens) ni via le Global Lottery Monitoring System (GLMS, réseau de loteries)", a indiqué cependant l'Autorité française de régulation des jeux en ligne (Arjel) aux médias. 

D’après L'Equipe, les instances européennes du football ont appris par un informateur, peu avant le match, qu'un très haut dirigeant de l'Etoile Rouge Belgrade s'apprêtait, avec des complices, à miser cinq millions d'euros sur une défaite de son équipe par cinq buts d'écart, avec la clef un gain de plusieurs dizaines de millions d'euros, impliquant plusieurs joueurs titulaires de l'Etoile Rouge. 

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages