L’affaire de viol, qui oppose la star portugaise du football à sa présumée victime américaine depuis 2009, a été rouverte lundi 1er octobre par la police de Las Vegas. L’ancien joueur du Real Madrid sera donc officiellement impliqué dans une enquête pour avoir agressé sexuellement Kathryn Mayorga, le 13 juin 2009, dans une suite d’hôtel. Cristiano Ronaldo aurait même exercé des pressions pour lui faire signer un accord financier la contraignant au silence.

L'attaquant portugais de la Juventus de Turin a, par ailleurs, démenti les accusations de la plaignante à travers une vidéo publiée sur son compte Instagram où il évoque “une relation consentie”.

Selon Leslie Stovall, avocat de la plaignante, Mayorga espère "obtenir justice" et "encourager toutes les victimes d'agressions sexuelles" à poursuivre leurs auteurs, "aussi célèbres, riches ou puissants puissent-ils paraître".

La présumée victime du footballeur avait bien dénoncé les faits à la police de Las Vegas, et fait l’objet d’un examen médical le 13 juin 2009. Pourtant il y a neuf ans, Kathryn Mayorga “n’avait pas fourni aux détectives le lieu de l'incident, ni la description du suspect”, souligne lundi la police de Las Vegas, en réponse à une question de l'AFP sur cette affaire.

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages