Hervé Renard, sélectionneur national, a tenu une conférence de presse en fin d'après-midi. D'emblée, les organisateurs ont interdit aux journalistes de poser des questions en dehors du match contre le Malawi, qui se jouera demain à Casablanca.

Sur une question relative à l'absence du capitaine Benatia, Renard a affirmé que c'était une décision concertée entre les deux et que le dernier mot était le sien. "Benatia pourrait revenir en sélection et s'il souhaite mettre fin à sa carrière internationale, nous avons d'autres alternatives", ajoute-t-il.

Sur un autre registre, il n'a pu argumenter sa réponse quant à la sélection de Boussoufa, sans club, et a préféré philosopher au lieu d'éclairer l'antenne des journalistes quant à ses critères de choix.

À propos des chances du Maroc de gagner la coupe d'Afrique 2019, il était catégorique. "Nous devons bien négocier le match de demain, nous qualifier pour la prochaine édition avant de parler de nos chances", lance-t-il.

Enfin, s'agissant de la non-sélection de joueurs de la Botola, la réponse de Renard fut on ne peut plus curieuse. Il laisse entendre que ce "championnat de Sellami" qu'il connait mieux que lui est suivie par ses soins et qu'aucun joueur n'est exclu des critères de choix ! Une réponse en totale contradiction avec ses choix qu'il assume seul.

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages