Lors du Forum de la MAP dédié à la discussion des sujets d'actualité dans divers domaines, le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, a été, on ne peut plus clair, ce mardi 24 juillet à Rabat, sur certains points liés notamment à l’avenir du football marocain et celui d’Hervé Renard avec l’équipe nationale.

«Bilan de l'action de la FRMF et évaluation de la participation marocaine au Mondial-2018», tel est le thème du Forum de la MAP, lancé ce mardi. Cette manifestation mensuelle ouverte pour «discuter des sujets d'actualité dans divers domaines (politique, économique et social), connaît la participation des représentants des instances gouvernementales, des médias, ainsi que d’autres personnalités». Pour cette édition, les organisateurs ont pu compter sur la présence de Fouzi Lekjaa, président de la FRMF pour pouvoir dialoguer autour de la question des «résultats réalisés sur le plan des grands chantiers engagés il y a quatre ans pour développer le football marocain», qui sont «généralement acceptables», selon le président. Il a d’ailleurs ajouté que «les résultats réalisés en matière de formation dans le domaine du football ne reflètent ni les ambitions ni les attentes, puisque le projet est à son début».

Pour ce qui est du sort d’Hervé Renard avec l’équipe nationale marocaine, Lekjaa voit en la CAN un défi qu’il faudra relever ; une coupe qu’il faudra ramener. «J'ai rencontré Hervé Renard hier et il y a 10 jours pour discuter de l'avenir de l'équipe nationale. Cet avenir sera la prochaine CAN en juin 2019 au Cameroun. Nous préservons la stabilité technique de l'équipe. Mais nous n'acceptons pas moins que le seuil de gagner cette compétition africaine», ce sont les termes de Fouzi Lakjaa, président de la FRMF lors du Forum de la MAP qui se tient en ce moment, à Rabat. Donc, le premier échéancier pour le coach français sera la CAN. Le président de la FRMF s'est dit aussi surpris des polémiques autour de cette question.

Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a aussi appelé à déployer davantage d'efforts pour répondre aux attentes du public marocain lors des prochains rendez-vous footballistiques. «L'ambition du public marocain qui a fait montre d'un soutien inconditionnel à la sélection nationale en Russie nous appelle à plus d'efforts pour répondre à ses attentes lors des prochains rendez-vous footballistiques», a dit Lekjaa.

En outre, Lekjaa a tenu à préciser que le dossier de candidature «Morocco 2026» a permis de gagner la reconnaissance de la Fifa de la capacité du royaume à abriter une Coupe du monde. «Le dossier Maroc 2026 a permis des réalisations historiques comme la reconnaissance de la Fifa de la capacité du royaume à abriter une Coupe du monde», a affirmé Lekjaa.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages