Crédit Agricole Fellah Trade

À cause de l'annulation de son match face à l’Argentine à Jérusalem, la Fédération palestinienne de football est accusée par son homologue israélienne de «terrorisme footballistique». Cette dernière compte déposer plainte auprès de la FIFA...

La Fédération israélienne de football n’a toujours pas accepté l’annulation de son match amical face à l’Argentine qui était prévu le 9 juin sur le territoire occupé - selon le droit international - de Jérusalem-Est. En effet, le stade où devait se disputer le match «a été bâti sur les ruines d’un village palestinien détruit en 1948», comme l’ont souligné des responsables palestiniens.

En dépit de la position du président de l’Association argentine de football (AFA), Claudio Tapia, qui a lié l’annulation de sa fédération à des considérations sécuritaires et assuré «que la décision devait être comprise comme un geste pacifique», le vice-président de la fédération israélienne, Rotem Kamer, a déclaré qu’ils ont affaire à un acte de «terrorisme footballistique de la part de la Fédération palestinienne de football et de son président. Il ne s’agit plus simplement d’un discours de plus devant le congrès (de la Fifa) ou d’une proposition de plus à l’agenda mais de menaces contre les joueurs de football venant en Israël».

Claudio Tapia a précisé que la porte reste ouverte à un match amical contre Israël, probablement en octobre, selon la presse argentine. Du côté de la Fédération palestinienne, c'est le "salut au triomphe du sport sur l'exploitation politique qu'Israël comptait selon elle faire du match". "Un carton rouge du reste du monde aux Israéliens", a dit à la presse Rajoub.

Le Flash Sport

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages