GCAM Engagés pour une digitalisation pour tous

La famille du milieu de l'Ajax Abdelhak Nouri, victime en juillet de lésions cérébrales après un malaise cardiaque lors d'un match amical, a saisi la commission d'arbitrage de la Fédération royale nationale de football (KNVB), ont rapporté lundi les médias néerlandais.

La famille du footballeur néerlandais reproche à l'Ajax de ne pas reconnaître sa responsabilité dans le drame, a indiqué la télévision publique NOS, alors que le club a toujours affirmé que le traitement s'était déroulé selon la procédure.

Des doutes subsistent quant au moment où a débuté le massage cardiaque, qui, d'après les médias sur la base d'images télévisées, n'a pas eu lieu durant «certainement au moins les cinq premières minutes» après l'arrivée du médecin du club sur le terrain.



Nouri avait ensuite été hospitalisé en soins intensifs à Innsbruck (Autriche) avant d'être transféré vers un hôpital d'Amsterdam. Grand espoir amstellodamois entré au club à l'âge de 7 ans, le joueur présente des lésions cérébrales graves et permanentes. «Une grande partie de son cerveau ne fonctionne plus et (...) les chances de rétablissement de ces fonctions cérébrales cruciales sont nulles», avait annoncé l'Ajax cet été. Le club avait dit collaborer "entièrement" à l'enquête menée par l'avocat de la famille, disant vouloir "savoir précisément ce qui s'est passé avec Abdelhak".

La KNVB a constaté lors d'un contrôle médical en 2014 que Nouri souffrait d'une malformation cardiaque, jugée inoffensive par l'équipe médicale et dont la famille dit ne pas avoir eu connaissance, selon le quotidien NRC. La fédération a assuré en avoir informé "oralement et par écrit" Nouri lui-même.

 

Le Flash Sport

GCAM Monde rural

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages