GCAM Engagés pour des financements responsables

L’ex-président des Verts a de nouvelles occupations, loin du sport. Mohamed Boudrika a manifesté des ambitions concernant un prochain gouvernement, ou un prochain remaniement ministériel.

Selon Al Massae, l’ancien patron du Raja, qui a rejoint les rangs du Rassemblement national des indépendants (RNI) a vite brûlé les étapes pour devenir membre du bureau exécutif du parti de la colombe.

Comptant sur le soutien de nombreux supporters du RCA, Boudrika se voit bien ministrable. Pour parvenir à ses fins, il fait preuve d’assiduité dans l’apprentissage et la maîtrise des langues ainsi que des techniques de communication.

Rappelons que pendant son mandat, les Verts avaient réalisé le doublé, championnat et Coupe du trône ainsi qu'une finale de la Coupe du monde des clubs, organisée au Maroc. Il a également eu l’honneur d’être reçu au Palais royal à la tête de la délégation rajaouie.

Ceci avant une certaine disgrâce due à la profonde crise financière où s’était débattu le Raja et dont de nombreux supporters des Verts l'avaient rendu responsable à cause de sa manière «anarchique» de diriger les affaires du club.

Rappelons que Mohamed Boudrika, promoteur immobilier, était élu à la tête du Raja pour une période de 4 ans. Supporter de longue date et ancien joueur des seniors du club, il avait pris les rênes des Verts comme président en 2012.

Cependant, suite à la demande de la majorité du public rajaoui ayant critiqué la mauvaise gestion de Boudrika, il a été contraint de quitter le navire à la fin de la saison 2016 en laissant sa place à un politicien fortement critiqué Said Hasbane, en l'occurrence.

Le Flash Sport

GCAM Monde rural

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages