En marge de la fameuse visite de la Commission d’évaluation la «Task Force» au Maroc du 16 au 20 avril, le président de la Confédération africaine de football, Mr Ahmad Ahmad, a contesté chez nos confrères de Rfi le fait qu’une commission d’évaluation ait le droit d’éliminer une candidature à l’organisation d’une coupe du monde.

En ajoutant que seul le congrès, considéré comme le Parlement de la Fifa, qui regroupe plus de 200 associations a le droit de voter en son âme et conscience pour le pays qui réussira à convaincre.

Et de souligner au passage qu’il ne faut pas oublier que l’organisation d’une coupe du monde n’a pas que des intérêts financiers mais qu'il y en a d’autres qui doivent entrer en jeu.

Pour le Malgache Ahmad Ahmad, la Task Force est un retour en arrière car son rôle doit se limiter à l'analyse des dossiers de candidatures, collecter les informations et les soumettre au congrès de la Fifa c’est-à-dire aux présidents d’associations qui voteront le 13 juin à Moscou.

En concluant que lorsque les règles du jeu ne sont pas claires dès le départ et qu’il y a eu une modification en cours de route, ça laisse de la suspicion.

Voilà pourquoi le Maroc conteste.

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages