Le Cameroun soutient la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026. En effet, pour les acteurs et observateurs du football camerounais, la candidature marocaine pour l'organisation de la Coupe du monde 2026 offre un important avantage géographique. Le soutien du Cameroun pour la candidature marocaine est un acte «naturel», selon les acteurs du football camerounais.
Le soutien d'un pays africain ne peut être qu'«automatique», selon maître Dieudonné Happi, président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), instance mise en place en 2017 par la Fifa pour gérer et restructurer la fédération camerounaise.
«Le Maroc est un pays ami et frère d'Afrique et à partir du moment où un frère africain est candidat à l'organisation de la Coupe du monde, pour mon avis personnel, je pense que le soutien d'un pays africain me semble automatique», avait notamment déclaré à la presse Happi. Le même son de cloche se répète chez Joseph Antoine Bell, ancien international, aujourd’hui membre de la Chambre de résolution des litiges de la Fifa et de la Commission d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 à la CAF. Pour lui, le soutien de l’Afrique et du Cameroun à la candidature du Maroc est «naturel». Ce dernier pense que si l’ensemble des 54 fédérations africaines votent pour le Maroc, il aura beaucoup de chances de s’imposer.
La désignation du pays organisateur de la Coupe du monde 2026 se fera en juin prochain en marge du mondial 2018 qui se tient en Russie. Pour la première fois, l’élection du pays organisateur de ce mondial qui accueillera 48 participants au lieu de 32, sera effectuée par l’ensemble des 211 fédérations membres de la Fifa.

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages